TOOLinux

Le journal du Libre

/e/OS participe au développement de microG

lundi 20 juillet 2020

/e/Foundation se rapproche de microG en soutenant le travail de son fondateur. Cette réécriture libre des services Google offre de nouvelles perspectives au système d’exploitation mobile /e/OS.

/e/OS participe au développement de microG

C’est quoi microG ?

MicroG est une implémentation gratuite et open source de bibliothèques propriétaires de Google visant à remplacer les services Google Play sur le système d’exploitation Android.

microG comprend :
- GmsCore : bibliothèque permettant de faire tourner les Google Play Services et Google Maps Android API ;
- GsfProxy : utilitaire permettant d’utiliser des applications développées pour Google Cloud ;
- UnifiedNlp : bibliothèque qui fournit des services de localisation, en Wi-Fi et via le réseau cellulaire ;
- Store (Phonesky) : application donnant accès au Google Play Store pour télécharger et mettre à jour les applications.

Le projet est aujourd’hui maintenu par le développeur allemand Marvin Wißfeld.

e Foundation annonce un soutien à microG

"Bien que le cœur du système d’exploitation mobile Android soit un projet open source (AOSP), être capable d’exécuter des applications Android requiert trop souvent la présence de certaines bibliothèques propriétaires de Google, nécessaires pour accéder aux APIs des services en ligne", peut-on lire dans le communiqué publié par la Fondation e. Conséquence : de nombreuses applications Android ne peuvent pas s’exécuter de manière optimale. microG s’attaque à ce problème en réécrivant une implémentation libre et open source de ces bibliothèques.

Les développeurs d’/e/OS avaient déjà, dès 2019, commencé à soutenir le développement de microG en allouant certaines ressources internes à ce projet. L’idée est d’aller plus loin en sponsorisant directement le fondateur et le responsable de microG, Marvin Wißfeld. Ce dernier devient également conseiller pour "diriger le travail de développement interne lié à microG pour /e/, et son intégration dans /e/ OS".