TOOLinux

Le journal du Libre

Facturation du Cloud : un vrai far-west selon cette étude

mercredi 26 janvier 2022

Plus d’un tiers des entreprises sont pénalisées par des coûts inattendus d’hébergement dans le cloud, selon une étude. D’où une inquiétude croissante des entreprises. Explications.

En 2020, une start-up a accidentellement reçu une facture de plus de 71 000 dollars, alors qu’elle avait fixé un budget de 7 $. Google a annulé la facture en guise de geste ponctuel, mais l’incident a démontré les dangers potentiels d’une facturation opaque.

Civo annonce les résultats d’une étude portant sur les coûts du Cloud, basée sur le témoignage de 1.000 développeurs. Conclusion la plus importante : un tiers des utilisateurs de Clouds publics (37%) ont dû faire face à des coûts inattendus au cours des 12 derniers mois.

La moitié des personnes concernées ont déclaré qu’une erreur ou un changement de configuration étaient principalement à l’origine de ces coûts inattendus.

L’utilisation opaque et compliquée du cloud computing entrave la planification adéquate des coûts, explique l’éditeur. Trente-quatre pour cent affirment qu’il leur est difficile de calculer combien leur fournisseur Cloud va leur facturer chaque mois.

Les domaines que les entreprises trouvent les plus difficilesà contrôler sont les suivants :

- Transfert de données - 21%
- Calcul - 16%
- Stockage - 15%
- Instances à la demande - 14%

Les recherches montrent également que les entreprises ont une mauvaise opinion des hyperscalers. 81% pensent que les hyperscalers essaient de donner l’impression qu’ils sont à bas prix, alors que c’est tout l’inverse.