TOOLinux

Le journal du Libre

IA, métavers, sécurité, travail hybride, pénurie : les tendances IT de 2022

vendredi 21 janvier 2022

Malgré la pénurie de puces, nous avons vu l’apparition de technologies innovantes en 2021, qui ont un impact sur les entreprises comme sur les particuliers. Voici 5 tendances avec lesquelles il faudra compter cette année.

Sur la base d’une étude, le constructeur Kingston Technology a formulé un certain nombre de prédictions pour 2022.

1. Un monde virtuel intégré

Les rumeurs de nouvelles lunettes de réalité virtuelle (VR), de nouveaux casques de réalité augmentée (AR) et d’autres accessoires circulent depuis un certain temps déjà, mais il faudra encore un peu attendre pour le lancement de ces produits. 2022 s’annonce comme une année importante pour tout ce qui concerne les expériences numériques immersives. Pour l’instant, il s’agit surtout de gadgets sympas, mais on s’attend à ce que les réalités virtuelle et augmentée fassent bientôt leurs preuves dans les entreprises. Le métavers prendra également forme, intégrant l’AR et la VR dans le monde physique. Pour beaucoup, le concept est encore vague, mais le métavers va s’imposer dans le monde réel cette année et devenir ainsi plus tangible.

En outre, la mémoire et le stockage de données restent essentiels pour permettre de telles expériences, entre autres dans le monde du jeu. Les premiers modules DDR5 de cette nouvelle mémoire ont été lancés en novembre. En 2021, DDR5 n’était pas encore largement disponible, mais dans les mois à venir, la mémoire DDR5 va arriver sur le marché. Les vitesses et les options de stockage améliorées de cette mémoire la rendront incontournable cette année pour les joueurs innovants et les early adopters.

2. Une IA durable et transparente

Deuxièmement, l’intelligence artificielle (IA) va jouer elle aussi un rôle à long terme dans l’évolution du paysage technologique. Les organisations utilisent souvent cette technologie pour obtenir des informations et prendre des décisions, mais il est important que la manière dont nous traitons les données à cette fin reste transparente. Des experts insistent en outre sur l’importance d’utiliser l’IA d’une manière éthique. Les applications discriminent encore trop souvent, par exemple dans les logiciels de reconnaissance faciale. Les développeurs doivent supprimer cette discrimination et les entreprises doivent analyser de manière critique les données qui en résultent, si cela n’a pas encore été fait. Ce n’est qu’ainsi que nous aurons la certitude que la technologie ne contribue pas à la discrimination ni aux préjugés. Bien que cette technologie fasse l’objet de nombreuses opinions et controverses, il semble qu’elle va non seulement continuer à évoluer et qu’elle sera de plus en plus utilisée en 2022.

L’intelligence artificielle peut aussi jouer un rôle important dans le domaine de la durabilité. La surveillance du climat, la prévision de catastrophes et une agriculture plus durable soutenue par l’IA ne sont que quelques avancées qui peuvent contribuer aux objectifs de durabilité de 2030 (PwC). L’année dernière, l’Italie a installé des capteurs pour cartographier la pollution atmosphérique et mieux utiliser les transports publics. Il ne fait aucun doute que d’autres pays et villes suivront cet exemple et lanceront des systèmes Smart City comparables.

3. Cybersécurité

Les entreprises comme les particuliers sont de plus en plus souvent victimes d’attaques par ransomware. Les experts estiment que ce phénomène n’est pas près de disparaître et que les cybercriminels trouveront toujours de nouvelles méthodes pour s’introduire sans autorisation dans les environnements en ligne. Il est donc essentiel que les gouvernements élaborent de nouvelles réglementations et lois dans le domaine de la cybersécurité afin de mieux protéger les entreprises et le grand public. La vulnérabilité critique de Log4j et ses conséquences ont montré l’importance de prévenir ce type d’attaque à grande échelle.

La vulnérabilité Log4j s’attaque généralement aux serveurs qui fournissent des services via les fonctions de journalisation (logging) de la bibliothèque Log4j. Les supports USB, par exemple, ne sont pas affectés par une vulnérabilité telle que Log4j. Une des principales conséquences d’une attaque par ransomware étant la perte d’accès aux données, il est recommandé de disposer d’une sauvegarde hors ligne comme une clé USB cryptée, par exemple celle de Kingston. Cette mesure de précaution permet à une organisation de conserver facilement et rapidement les données de façon locale en cas d’attaque par un ransomware. La récupération après une telle attaque est ainsi très aisée en cas de sauvegarde hors ligne, les clés USB cryptées étant une solution idéale et sécurisée.

En outre, d’ici 2022, les entreprises devront investir davantage dans leurs connaissances en matière de cybersécurité. Non seulement les informaticiens, mais en fait chaque employé de n’importe quel département devrait savoir reconnaître un e-mail de phishing, par exemple. Selon Bill Mew, Cybersecurity Expert et CEO de CrisisTeam.co.uk, la seule façon pour les organisations d’avoir une politique de cybersécurité durable à long terme, c’est que chacun dispose de connaissances de base et fasse attention à la prévention des attaques en ligne.

4. L’Internet des Objets (IdO) pour une culture de travail hybride

En raison de la pandémie, nous sommes tous devenus adeptes du télétravail depuis 2020. Aujourd’hui, il est clair que la situation ne va pas entièrement changer  : 52% des employés veulent une culture de travail hybride, y compris après la pandémie (McKinsey). Cette façon de travailler nécessite des adaptations de la technologie afin de pouvoir mener à bien le travail, tant à la maison qu’au bureau. Des applications IdO telles que des capteurs pour surveiller l’occupation des bureaux, mais aussi pour aider les télétravailleurs pendant les réunions et les séances de brainstorming, ne cessent d’être développées. La technologie facilite notre culture de travail hybride et, comme nous travaillons avec des données professionnelles confidentielles, il est important que l’espace de stockage et les données partagées soient bien sécurisés. En outre, il faut que les employés disposent de connaissances et de compétences suffisantes pour limiter les cyberattaques.

5. Disponibilité et distribution des produits

La pénurie de pièces et les perturbations sur les chaînes d’approvisionnement posaient déjà des problèmes en 2021, et elles vont malheureusement perdurer en 2022. D’où l’importance pour les entreprises de bien communiquer - par exemple - via un blog d’entreprise. Par chance, le secteur lui-même propose des solutions pour sortir de cette situation difficile. À cela, il faut ajouter le fait que les retards mondiaux de livraison de produits ne cesseront pas d’un claquement de doigts. Face à la pénurie de pièces, à l’augmentation des coûts de production et au ralentissement des livraisons, les services informatiques devront tout planifier bien à l’avance.