TOOLinux

Le journal du Libre

10 ans de Jolla : cap sur le Xperia 10 III

mardi 19 octobre 2021

Jolla, l’entreprise finlandaise née de l’arrêt de MeeGo, passe le cap symbolique des dix ans. Ses ambitions restent intactes, un nouveau smartphone de référence sera disponible début 2022 et son réseau de distribution va s’agrandir.

Nous vous annoncions, en mai 2021, la sortie du système d’exploitation mobile Sailfish 4.0. Le 14 octobre dernier, le co-fondateur et CEO de l’entreprise, Sami Pienimäki, s’est fendu d’un article de blog pour saluer le 10e anniversaire de Jolla.

Un peu d’histoire

En 2010, Nokia ambitionnait encore de faire de MeeGo son principal système d’exploitation mobile. Le projet a pourtant été arrêté un an plus tard et les équipes ont été remerciées par le Finlandais, au moment du rachat par Microsoft.

Jolla a pu réunir, à sa création, d’anciens salariés et ingénieurs de l’équipe MeeGo. Ce désaveu a également débouché sur la création de Sailfish OS, système d’exploitation indépendant à destination des terminaux mobiles.

Prochain smartphone de référence

Aujourd’hui, le système d’exploitation peut être installé sur un nombre restreint d’appareils, principalement ceux de Sony (Xperia 10 II, 10, X et Gemini PDA). Le prochain smartphone de référence est d’ailleurs connu. Il s’agit du Xperia 10 III, qui sera disponible au tout début de l’année 2022 avec Sailfish OS préinstallé.

Installer Sailfish OS

Si vous souhaitez installer vous-même Sailfish OS et pouvoir profiter d’une assistance, la licence Sailfish X est revue à un prix inférieur, à savoir 34,90€ au lieu de 49,90€.

Il est possible d’installer soi-même gratuitement Sailfish OS, mais on ne bénéficie pas des avantages suivants : mises à jour automatisée, service à la clientèle, support Exchange, saisie de texte prédictive et support des applications Android.

Le réseau de distribution de Sailfish va s’introduire sur de nouveaux marchés dans les prochains mois : États-Unis, Australie et Nouvelle-Zélance. Un retour au Royaume-Uni est également à l’ordre du jour, a confirmé Sami Pienimäki.