TOOLinux

Le journal du Libre

L’éditeur du CMS Ghost s’enrichit de nouveaux modules

mardi 11 janvier 2022

Depuis la sortie de la version 4.0 du CMS open source Ghost, de nombreuses fonctionnalités nouvelles ont vu le jour à destination des producteurs de contenu. Résumé des nouveautés.

Nous vous en parlions en mars 2021 : le CMS open source a fêté, l’an dernier, sa première grande révision depuis 2019 avec la sortie de Ghost 4.0. Sa niche ? Les blogueurs et les éditeurs indépendants.

Nouveautés de Ghost

Depuis lors, de très nombreuses fonctions ont été ajoutées pour se mettre à la page des CMS concurrents, notamment Wordpress, dont la version 5.9 doit sortir fin janvier. Il s’agit principalement d’intégrations de types de contenu.

Pour en savoir plus, il suffit de se pencher sur le "changelog" du CMS, une page de plus en plus animée. Ghost accueille désormais le correcteur Grammarly (en langue anglaise), la possibilité de livrer des newsletters de manière segmentée avec de nouvelles options de design, ainsi qu’une série de nouveaux modules directement accessibles depuis l’éditeur de Ghost, particulièrement riche et bien adapté à la rédaction web. On peut ainsi ajouter des boutons d’action, des NFT, les incontournables GIF animés, des "callouts" pour des actions ciblées, des citations mises en forme, des lecteurs audio et vidéo, ainsi que des fichiers à télécharger. Ghost dote également ses pages de la fonction header, à savoir un en-tête avec possibilité de créer une action.

Qui utilise Ghost ?

Ghost est aujourd’hui moins utilisé et exposé que Wordpress, mais on peut le trouver par exemple sur le blog de Cozy Cloud, celui de DuckDuckGo, par Mozilla, Code Academy ou encore par l’un de nos rédacteurs.

Comment installer Ghost

Il est possible d’installer Ghost sur un espace d’hébergement personnel (avec Node.js et MySQL) ou d’opter pour une version hébergée, à partir de 8€ par mois (9$). Certains hébergeurs comme Gandi expliquent la procédure.