TOOLinux

Le journal du Libre

Le Jolla Phone prend sa retraite (contrairement à Sailfish OS)

jeudi 31 décembre 2020

Il était né après l’abandon de Symbian et Meego par Nokia. En ce dernier jour de l’année 2020, focus sur le smartphone européen Jolla Phone, qui pourra désormais reposer en paix au musée des gadgets de la décennie. D’ailleurs, que devient Sailfish OS ?

Ici, le navigateur web de Sailfish OS 3.4 (basé sur Gecko)

Plan de retraite pour le Jolla Phone

Nous vous annoncions sa sortie le 20 décembre 2013. Le Jolla Phone a aujourd’hui 7 ans. Il fut le premier smartphone à tourner sous le système d’exploitation Sailfish, développé par une petite entreprise de Helsinki.

Après le rachat de Nokia par Microsoft, ce téléphone était désigné comme le successeur du Nokia N9, smartphone alors livré avec Meego, un système d’exploitation basé sur Linux qui deviendra plus tard... Tizen, que Samsung exploite aujourd’hui sur ses téléviseurs et montres connectés.

Cette 7e bougie sera la dernière. Les concepteurs du Jolla Phone ont décidé de le mettre à la retraite en cette fin d’année 2020. L’occasion de revoir le film de présentation posté en novembre 2013 :

Sailfish OS : de quoi parle-t-on ?

Sailfish OS est le système d’exploitation mobile développé par la société finlandaise Jolla, une entreprise fondée par d’anciens collaborateurs de Nokia ayant travaillé sur le fameux Nokia N92.

Le système est lui aussi une évolution de MeeGo, utilisant C et Qt. Particularité : une API le rendant compatible avec les applications du système Android.

Smartphones compatibles Sailfish OS

Aujourd’hui, en dehors du Jolla Phone, quelques modèles Sony Xperia (voir notre article) sont compatibles avec l’OS mobile, tout comme le Gemini PDA. Le système d’exploitation existe en versions gratuite et commerciale, qu’il est possible de télécharger depuis cette page.

Quelle est la dernière version de Sailfish OS ?

Sa dernière version en date a été publiée en octobre 2020. Il s’agit de la version Sailfish OS 3.4 (publiée 2 ans après la sortie de l’édition 3.0). Au menu : une évolution du navigateur vers le moteur Gecko ESR52, le support de Rust, la gestion de plusieurs utilisateurs et des améliorations dans la gestion des appels ou encore de la vidéo.

Quel avenir pour Sailfish OS ?

Adopté par les agences gouvernementales russes en 2016, il n’a jamais véritablement réussi à conquérir une part de marché capable de le faire sortir de sa niche. Et pourtant, il continue d’évoluer au fil des semestres.

Dans un article de blog publié fin novembre, le CEO Sami Pienimäki s’est exprimé sur l’avenir du système d’exploitation Sailfish, qu’il considère toujours comme la "seule alternative dans le duopole actuel" (Ndlr : Android et iOS). Le développement se poursuit donc sans relâche avec 2 axes forts pour 2021 : 64 bits et Android 10.

Cédric