TOOLinux

Le journal du Libre

Le Plan national pour la science ouverte veut promouvoir le logiciel libre

lundi 12 juillet 2021

Le second Plan national pour la science ouverte 2021-2024 a été dévoilé le 6 juillet dernier. Il entend favoriser la généralisation de la science ouverte en France, en passant notamment par le logiciel libre.

Initié en 2018, le premier Plan national pour la science ouverte avait déjà permis des avancées majeures dans le domaine de la science ouverte. La preuve : le taux de publications scientifiques françaises en accès ouvert est passé de 41 % en 2017 à 56 % en 2019.

Le 2e Plan national pour la sience ouverte 2021-2024 est en route. Cette fois, il vise à généraliser les pratiques de science ouverte. Objectif : ouvrir l’ensemble du processus de la recherche, les publication bien sûr mais aussi les données et les codes sources.

L’ambition n’est rien moins que 100% des publications en accès ouvert en 2030. Pour y arriver, le plan s’appuie sur la politique nationale des données, des algorithmes et des codes sources.

"Le nouveau Plan national pour la science ouverte portera une attention particulière à la recherche en santé, à la recherche en sciences humaines et sociales, aux enjeux climatiques ou encore à l’intelligence artificielle." - Frédérique Vidal, Ministre.

Les grands axes

4 axes ont été définis pour le 2e Plan national pour la science ouverte :

- Généraliser l’accès ouvert aux publications
- Structurer, partager et ouvrir les données de la recherche
- Ouvrir et promouvoir les codes sources produits par la recherche
- Transformer les pratiques pour faire de la science ouverte le principe par défaut

Parmi les mesures déjà connues, le gouvernement français entend tripler le budget de la science ouverte, généraliser l’obligation de publication en accès ouvert des articles et livres issus de recherches financées par appel à projets sur fonds publics. Pour le rayonnement international, le Plan incite à traduire les publications des chercheurs français afin de favoriser la circulation des savoirs scientifiques.

Un volet spécifique retient notre attention : le Plan veut promouvoir une politique en matière de logiciels libres, valoriser et soutenir la diffusion sous licence libre des codes sources issus de recherches financées sur fonds publics.

- Télécharger le document de présentation (en PDF)