TOOLinux

Le journal du Libre

Les principaux défis de la livraison de logiciels (étude)

mercredi 22 juillet 2020

Cette nouvelle étude commanditée par Cloudbees révèle la lutte que les entreprises continuent de mener pour fournir des logiciels de manière efficace et réfléchie.

Les principaux défis de la livraison de logiciels (étude Cloudbees & ASG)

La majorité des répondants ont en effet confirmé avoir des difficultés à exploiter l’information pour prendre des décisions fondées sur des données, à communiquer avec les différentes équipes et les différents niveaux de gestion, à faire face à l’"étalement des logiciels" et à quantifier avec précision le coût des retards de livraison des fonctionnalités.

Toutefois, il ressort également que de nombreuses entreprises ont réussi à aborder certaines des facettes de la gestion moderne de la livraison de logiciels, même s’il reste encore beaucoup à faire.

Les conclusions de cette étude "2020 State of Software Delivery Management Report" illustrent un problème plus vaste : la nécessité d’adopter une nouvelle approche appelée "Software Delivery Management" (SDM). Celle-ci consiste à aligner les processus, les pratiques, les outils et les structures organisationnelles pour permettre aux équipes de partager des informations et de collaborer plus efficacement. La maîtrise du SDM favorise ainsi une livraison de logiciels plus efficace et plus prévisible, générant une valeur commerciale tangible.

Quelques conclusions

L’étude a révélé qu’une grande majorité des entreprises interrogées sont confrontées à des défis importants que les principes du SDM peuvent soulager, comme :

- 84% des sondés ont déclaré que le manque d’accès à l’information les empêchait de faire leur travail et/ou de prendre des décisions éclairées et fondées sur des données. Les répondants ont également attribué cela aux silos organisationnels et fonctionnels qui entravent la libre circulation de l’information pour les opérateurs IT et les cadres supérieurs.
- Près des deux tiers (65 %) ont déclaré ne pas être en mesure de quantifier le coût des retards de livraison des fonctionnalités, ce qui les empêche de prévoir avec précision les coûts d’opportunité globaux perdus.
- De nombreuses entreprises ont toutefois réussi à aborder certaines des facettes de la gestion moderne de la livraison de logiciels, comme en témoignent 61 % des répondants qui affirment être en mesure de réduire les délais de livraison des fonctionnalités et 67 % qui déclarent pouvoir donner la priorité au développement de fonctionnalités en fonction des objectifs commerciaux. Il est cependant clair qu’il reste beaucoup à faire pour parvenir à une véritable stratégie SDM optimale.

Améliorer la livraison de logiciels : enseignements

En se fondant sur cette étude, les analystes d’ASG ont identifié trois éléments clés pour aider les entreprises à améliorer l’efficacité de la livraison des logiciels. Elles doivent ainsi :

- Quantifier l’impact des investissements dans la livraison de logiciels : plus de 50 % des sondés sont incapables de comparer le temps consacré par les développeurs au développement de nouvelles fonctionnalités à celui consacré au remboursement de la dette technologique.
- Permettre aux équipes de livraison de logiciels de communiquer et de collaborer de manière performante et efficace : plus de 60 % des répondants ont déclaré que des silos fonctionnels existaient encore dans leurs entreprises.
- Disposer d’une visibilité de bout en bout sur le flux de valeur de leurs livraisons de logiciels : plus de 50 % n’ont pas accès aux données provenant d’outils utilisés dans le cadre de multiples applications et projets.

- L’étude complète (en anglais)


Vous cherchez un naturopathe à Bruxelles ? Consultez François Van Damme