TOOLinux

Le journal du Libre

Librem 5 : finalement, ce sera... fin 2019

mardi 26 février 2019

On en parle depuis 2017. Nouveau report pour LibreM 5. Il était prévu début de l’année... il faudra (encore) attendre la fin 2019.

Le CEO Todd Weaver passe-t-il son temps à rassurer les investisseurs du concept lancé il y a 2 ans et couronné de succès lors de son financement participatif ? Un blogpost publié le 21 février dernier devrait de nouveau décevoir tous ceux qui pensaient mettre la main sur le fameux appareil au début de cette année.

Un "léger" report est annoncé. Ce sera finalement... pour le 3e trimestre de l’année.

« Things are progressing so rapidly at Purism, in and around the Librem 5 smartphone, that we want to share the latest updates with you. As we’ve said before, we want to make a secure mobile communication device ; one which offers on-par experience to today’s smartphones, but one that is also ethical. We are around the bend from reaching that goal. »

La curiosité du Librem 5 ? Son système d’exploitation est totalement indépendant d’Android et se base sur Debian Linux, avec des communications sécurisées et chiffrées de bout en bout, SMS compris et un VPN configuré.

Toujours d’actualité : une fois connecté à un écran et un clavier, le smartphone devrait se transformer en station de travail Debian, mais pour cela, il faudra que le téléphone sorte vraiment des laboratoires de l’entreprise Purism.

Configuration revue

Les caractéristiques de l’appareil ont été mises à jour, avec toujours quelques imprécisions, comme la résolution des capteurs photo :

- Ecran 5.5" - 5.7" HD
- Processeur iMX8M Quad CPU
- Stockage 32 GB eMMC
- Wi-Fi 802.11abgn 2.4 Ghz / 5Ghz + Bluetooth 4
- Baseband Gemalto PLS8 3G/4G modem avec 1 carte SIM
- USB-C
- Batterie amovible

On le voit, les caractéristiques correctes de 2017 font aujourd’hui clairement pâle figure face à la concurrence, chinoise notamment. Le terminal devrait tout de même coûter 500 euros. Public visé ? Question... complexe.

- Le site officiel