TOOLinux

Le journal du Libre

Linux sur Apple Silicon : le nouveau projet de Marcan (après la PS4)

jeudi 3 décembre 2020

Le développeur qui a rendu Linux compatible avec la PS4 a un nouveau combat : porter Linux sur Apple Silicon. Une campagne de financement est lancée, ce qui devrait réjouir... Linus Torvalds.


Apple a choisi de passer à l’offensive sur ses ordinateurs en créant ses propres processeurs ARM. C’est la seconde grande transition dans l’histoire moderne d’Apple, depuis le passage de PowerPC à Intel. Un développeur veut y assurer le portage de Linux.

La question que de nombreux utilisateurs de Linux se posent : quid de la compatibilité des distributions avec les processeurs Apple M1 ? Pour l’heure, elle est inexistante, les secrets de fabrication et de compatibilité sont bien gardés par l’entreprise californienne.

Ce qui n’empêche pas certains de vouloir forcer les portes, à l’image de Hector Martin (alias "marcan"). Après avoir porté Linux sur PS4, il veut s’attaquer à la compatibilité Linux des puces Apple Silicon. Un sérieux défi pour le développeur qui va devoir effectuer un énorme travail d’ingénierie inversée, ce qui va prendre du temps.

« Au-delà du hobby, c’est un travail à plein temps », explique-t-il. Marcan lance donc une campagne de financement sur Patreon pour mener ce travail de longue haleine. L’objectif actuel est de réunir au moins 4.000 $ par mois (3.300€ environ). Trois niveaux de soutien sont possibles :

- Active Advocate à 3€ par mois (HT)
- Basic Backer à 6€ par mois (HT)
- Course Changer à 11,50 € (HT)

La souscription la plus onéreuse permettra de voter pour les fonctions et pilotes essentiels, mais donnera également un droit de vote et la possibilité de poster des messages sur le compte Patreon.

Linux sur M1 : qu’en pense Linus Torvalds ?

Interrogé dans le cadre du forum Real World Technologies, Linus Torvalds a été interrogé sur la possibilité de porter Linux sur M1. Sa réponse : "J’adorerais avoir le dernier ordinateur portable d’Apple... s’il tournait sous Linux. J’attends depuis longtemps une machine ARM de ce type. Un Macbook Air ARM est la machine parfaite pour cela... en dehors de son OS". Traduction : le Pinebook Pro sous ARM ne serait selon lui pas assez puissant pour cela.

Le créateur de Linux s’est montré plus loquace encore dans une interview accordée à ZDNet :

"Le principal problème de M1 pour moi, c’est le GPU. Ce qui me retient est la compatibilité avec Linux. À moins qu’Apple ne choisisse d’ouvrir un peu ses technologies, c’est peu probable, mais on peut toujours l’espérer."

C’est pour cette raison également que les Mac sous Intel n’ont jamais reçu un support complet pour accueillir des systèmes GNU/Linux.