TOOLinux

L’actu Linux et Open Source au quotidien

Lock-in : de l’importance de l’intéropérabilité du Cloud

jeudi 30 décembre 2021

Aujourd’hui, des applications Cloud peuvent être développées et distribuées en quelques heures, là où il fallait compter sur le temps long naguère. Cette avancée nécessite toutefois de garantir l’interopérabilité. Sur son blog, OVHCloud explique pourquoi.

Dans un article de blog rédigé en anglais sur le blog d’OVHCloud, Philippe Marais constate que les entreprises adoptent de plus en plus des stratégies de clouds multiples et hybrides. Traduction : elles utilisent plus d’un fournisseur de clouds, mélangeant cloud privé, public et sur site.

Selon Accenture, l’interopérabilité est la clé pour que les entreprises échappent au verrouillage des fournisseurs (Ndlr : ce que l’on appelle souvent le lock-in), mais aussi pour assurer la continuité des activités et pour gérer des charges de travail fluctuantes.

Mais voilà : la diversité des offres et des fournisseurs infonuagiques augmentent la complexité : "les compétences techniques d’une plateforme ne sont pas nécessairement transférables à une autre". Il faut ainsi garantir "des processus, des API, des conteneurs et des modèles de données partagés dans l’environnement multi-cloud pour permettre la communication entre les composants applicatifs".

La solution aux problèmes d’interopérabilité du Cloud ? Elle consiste à "travailler avec des fournisseurs qui soutiennent des initiatives telles que le projet Open Compute qui, depuis dix ans, tente de faire pour le matériel ce que l’open source a fait pour le logiciel : améliorer la collaboration et produire de meilleurs produits pour tous les utilisateurs".  

C’est précisément, insiste Philippe Marais, la voie choisie par OVHCloud :

"Nous utilisons des logiciels open source pour accompagner nos utilisateurs au fur et à mesure de l’évolution de leurs besoins, en leur fournissant des solutions plus économiques et plus flexibles. OVHcloud est membre de l’Open Invention Network et nous avons accepté de mettre en commun nos brevets Linux afin de protéger le système d’exploitation open source contre toute action en justice.  "

Lire la suite "Avoiding lock-in – how to ensure interoperability in the cloud " (en anglais) sur le blog d’OVHCloud.