TOOLinux

Le journal du Libre

MaruOS : bientôt une version compatible avec tous les smartphones Android ?

dimanche 10 mars 2019

Bien avant que Samsung ne dévoile DeX, Maru cherché à créer un système d’exploitation "desktop" accessible par le biais d’un smartphone. Après une longue période de calme, le projet a repris du poil de la bête avec la sortie de la version 0.6 et une nouvelle feuille de route.

MaruOS avait fait sensation après l’échec cuisant d’Ubuntu sur le créneau. Le principe de Maru ? Faire tourner un système d’exploitation Debian en branchant un smartphone Android à un clavier et un écran. Le projet open source s’était pourtant mis en veille, notamment suite à la création de DeX,un environnement de bureau développé par Samsung sur ses derniers terminaux (smartphone et tablette).

Alors que Samsung permet aux développeurs de tester Ubuntu via sa solution "Linux on DeX" depuis la fin 2018, Maru annonce que le projet est loin d’être abandonné. D’ailleurs, il affiche de nouvelles ambitions.

La première ? La limitation aux Nexus 5 et 7 tombe et le Nexus 5X s’ajoute désormais à la liste, mais ce n’est qu’une première étape, timide. Maru travaille en effet désormais avec LineageOS (et non plus avec la version open source d’Android, ASOP) sur des fondations qui permettront théoriquement à l’ensemble des smartphones Android de disposer de MaruOS. Cet ambitieux travail devrait être concrétisé à la sortie de la version 1.0.

La version 0.6, basée sur Debian Stretch 9 et sortie il y a quelques jours, fait tomber d’autres barrières : il est désormais possible de diffuser sur un écran sans câble HDMI, simplement via Miracast ou Google Cast. Vous utilisez un "hub USB" ? Bonne nouvelle également, surtout si vous ne disposez pas d’équipement Bluetooth : vous pouvez brancher une simple souris USB et un clavier USB.

- L’annonce complète (en anglais)

CG

Mise à jour 11/03/2019 : Une erreur s’est glissée dans cet article, il s’agit de Maru(OS), contrairement au site web officiel du système d’exploitation. Merci à Alex, un lecteur, pour sa vigilance.