TOOLinux

L’actu Linux et Open Source au quotidien

Ce qu’il faut savoir sur l’Open Programmable Infrastructure (OPI)

mardi 28 juin 2022

La Fondation Linux officialise son nouveau projet OPI (Open Programmable Infrastructure). Objectif : favoriser un écosystème ouvert, axé sur la communauté et basé sur des normes, pour les architectures basées sur les technologies DPU et IPU.

La Fondation Linux lance un nouveau projet d’infrastructure programmable ouverte visant à créer des normes ouvertes pour une nouvelle catégorie d’infrastructures dites "Cloud-native". Il s’agit de l’OPI (Open Programmable Infrastructure).

L’OPI entend faciliter "la simplification des API de réseau, de stockage et de sécurité dans les applications afin de permettre des applications plus portables et plus performantes dans le cloud et le centre de données à travers DevOps, SecOps et NetOps".

"Les DPU et les IPU sont de plus en plus utilisés pour prendre en charge les capacités de réseau à haut débit et le traitement des paquets pour des applications telles que la 5G, l’IA/ML, le Web3, la cryptographie", estime la Fondation.

Le projet, placé sous licence Apache 2.0, est articulé en open source sur Github. Il vise à créer un écosystème ouvert basé sur des normes et dirigé par la communauté pour les technologies de type DPU/IPU. Il entend également créer un cadre et une architecture indépendants des fournisseurs pour les piles logicielles basées sur les DPU/IPU.
Pas question de réinventer la roue : OPI veut réutiliser API existantes ou définir un ensemble de nouvelles API communes pour les technologies de type DPU/IPU, si nécessaire. OPI devra fournir des exemples de mise en œuvre pour valider les architectures/API. Enfin, le projet devra également permettre la création d’un écosystème d’applications open source, mais aussi intégrer les projets open source existants alignés sur la même vision, comme le noyau Linux.

Les membres fondateurs de l’OPI sont Dell Technologies, F5, Intel, Keysight Technologies, Marvell, NVIDIA et Red Hat. De plus, NVIDIA DOCA, un framework open source pour le DPU BlueField de NVIDIA, sera mis à disposition de l’OPI pour aider les développeurs à créer des applications qui peuvent être déchargées, accélérées et isolées sur des DPU, des IPU et d’autres plates-formes matérielles.