TOOLinux

Le journal du Libre

Oro a de grandes ambitions pour la France, confirme son CEO

vendredi 10 septembre 2021

Alors que la plateforme OroCommerce 4.2 est sortie au printemps dernier, le CEO et fondateur de l’entreprise Oro répond à quelques questions sur son parcours d’entrepreneur dans l’open source et la croissance du commerce électronique B2B.

L’éditeur Oro développe aujourd’hui OroCommerce (dont nous vous parlions ici), OroCRM et OroPlatform, des solutions B2B qui ont toujours été inspirées par l’open source.

Yoav Kutner, vous êtes CEO d’Oro. Quel a été votre parcours ?

Avant de fonder Oro, j’étais CTO et co-fondateur de Magento, où j’ai supervisé le développement des fonctionnalités pour toutes les offres Magento jusqu’à son acquisition par eBay il y a 10 ans.

Vous fondez ensuite Oro. Pourquoi ?

Chez Magento, nous avions très fréquemment de nombreuses demandes de clients qui souhaitaient lancer des projets e-commerce B2B. Pour répondre à leurs besoins, il était nécessaire de s’appuyer sur de nouvelles expertises très différentes de celles utilisées en B2C. Nous avons donc créé l’éditeur Oro pour apporter une réponse pertinente et adaptée à l’e-commerce B2B en nous appuyant sur des solutions industrielles pensées pour elles et qui intègrent des fonctionnalités spécifiques. La dimension de conseil a été fondamentale pour mener à bien nos premiers projets et permettre à nos clients de numériser leurs opérations commerciales.

De votre passage chez Magento, Symfony est resté...

Pourquoi réinventer la roue ? Nous pouvons nous appuyer sur une solide communauté et une technologie robuste comme Symfony. Cela permet de gagner en qualité, en réactivité et en agilité.

La crise sanitaire a changé la donne pour vous ?

Disons que la situation a fortement évolué : la crise sanitaire que nous avons traversée a créé un véritable électrochoc auprès des entreprises qui positionnent désormais le e-commerce comme un enjeu stratégique, notamment sur le segment B2B qui est encore peu équipé.

Vous connaissez un certain succès en Europe, et particulièrement France, même si vous êtes une entreprise américaine. Une raison à cela ?

En France, nous avons la communauté la plus dynamique parmi les pays où nous sommes présents. Avant la pandémie, nous organisions régulièrement des événements à l’échelle nationale.

Merci l’open source ?

Clairement. La philosophie open source est particulièrement bien accueillie en France et nous bénéficions des nombreuses contributions réalisées par les entreprises et les développeurs.

Comment voyez-vous évoluer le marché ?

Les places de marché B2B connaissent une forte croissance et constituent une nouvelle tendance en matière d’e-commerce. Oro est bien positionné sur ce sujet structurant. La nouvelle offre OroMarketplaces sera d’ailleurs prochainement présentée sur le marché français. La France est l’un des marchés les plus dynamiques pour Oro et que nous allons investir très massivement à long terme pour nous y développer.