TOOLinux

Le journal du Libre

Pourquoi /e/OS veut (et doit) soigner son interface utilisateur

vendredi 9 octobre 2020

La Fondation /e/ communique beaucoup en ce moment. Elle soigne son arrivée imminente sur le dernier Fairphone 3+ annoncé fin août, mais vante également sa nouvelle interface utilisateur, par la voix de son fondateur.

Dans un billet publié sur Medium, Gaël Duval évoque ce qu’il appelle l’interface utilisateur (non-)Android d’/e/OS ("/e/OS and the (not)Android user interface").

Un travail de fond a en effet été mené à plusieurs niveaux pour se différencier de l’Android de Google. Cela passe notamment par le désencombrement de la barre supérieure et la création d’une unité de sens pour l’interface graphique. Objectif : atteindre une consistance/cohérence entre les différentes applications, y compris avec le mode sombre activé.

La raison est simple, confirme Gaël Duval : la version open source d’Android utilise un lanceur graphique (launcher) pratique, mais pas forcément très convivial. D’où l’idée de peaufiner la monture d’/e/OS et de créer le Bliss Launcher. Quitte à emprunter des idées à Apple, comme ici avec la suppression des applications, à la iOS.

Signalons également que le projet de porter /e/OS sur le nouveau Fairphone 3+ avance : "le développement progresse bien et nous espérons avoir une version finalisée sur /e/-Android 10 d’ici la fin du mois", peut-on lire sur le site de la Fondation.