TOOLinux

Le journal du Libre

Pourquoi la complexité de Kubernetes ralentit l’adoption des conteneurs

jeudi 1er juillet 2021

L’adoption des conteneurs dans les entreprises, grandes et petites, s’accélère rapidement. La raison ? Les entreprises développent de plus en plus d’applications natives pour le Cloud, selon une étude.

Civo lançait une version préliminaire de sa solution Kubernetes K3s début mai. L’éditeur britannique publie les résultats de ses recherches sur les systèmes d’orchestration de conteneurs.

1.000 développeurs ont ainsi été interrogés ces derniers mois, ce qui permet de confirmer que les systèmes d’orchestration de conteneurs, en particulier Kubernetes, ont gagné en popularité. 73% des organisations les utilisent dans un environnement de production.

L’enquête de Civo a révélé plusieurs avantages associés à
Kubernetes :

- 41% citent la mise à l’échelle comme un avantage clé
- 35% ont cité la facilité de gestion des conteneurs
- 13% ont cité l’optimisation des ressources

Problème de taille : près de la moitié des personnes interrogées (47%) n’ont jamais utilisé Kubernetes. La raison est la suivante : la courbe d’apprentissage est de loin le principal défi de l’utilisation de Kubernetes. Ainsi, 57 % des personnes interrogées ont déclaré qu’il s’agissait de leur plus grand défi. Autre sujet de frustration ? 62% redoutent le temps nécessaire à la mise en place d’un cluster Kubernetes opérationnel.

"Notre étude confirme ce que le secteur soupçonne depuis longtemps : la complexité est un obstacle majeur à l’adoption de Kubernetes. Certaines entreprises pouvant être freinées par le coût de la montée en compétence de leurs équipes de développeurs", explique Mark Boost, cofondateur et PDG de Civo, citant - quoi de plus logique - Kubernetes K3s comme solution à ce problème.