TOOLinux

L’actu Linux et Open Source au quotidien

Pourquoi les régulateurs européens et américains devraient interdire la publicité de surveillance

jeudi 8 juillet 2021

Dans cette lettre ouverte, plusieurs entreprises et associations se rapprochent pour appeler les régulateurs à mettre fin à ce qu’elles estiment être des "pratiques invasives et hostiles à la vie privée liées à la publicité basée sur la surveillance".

Le lettre ouverte, publié par plusieurs entreprises dont Vivaldi, DuckDuckGo, Tutanota et le belge Mailfence, dit ceci :

La publicité liée à la surveillance est omniprésente sur l’internet aujourd’hui, créant un certain nombre de questions très problématiques tant pour les consommateurs que pour les entreprises.

Une coalition pour agir

Le 23 juin, une large coalition - regroupant des organisations de défense des droits des consommateurs, des groupes de défense des droits civils, des ONG, ainsi que des universitaires, des chercheurs, des experts et des personnes concernées par les enjeux de vie privée - a appelé les régulateurs à lutter contre des pratiques invasives et hostiles à la vie privée liées à la publicité basée sur la surveillance.

Dans l’UE, ils ont exhorté les régulateurs à envisager une interdiction de la publicité basée sur la surveillance dans le cadre de la loi sur les services numériques. Aux États-Unis, ils ont exhorté les législateurs à adopter une législation complète sur la protection de la vie privée.

Nous sommes un groupe d’entreprises qui vous écrit aujourd’hui pour vous témoigner notre soutien à cette initiative. Nous représentons des petites, moyennes et grandes entreprises qui croient toutes - et démontrent quotidiennement - qu’il est possible de gérer des entreprises rentables sans exploiter la vie privée des individus.

Pourquoi c’est essentiel

Outre les problèmes évidents de protection de la vie privée causés par la publicité basée sur la surveillance, celle-ci est également préjudiciable au paysage commercial.

Dans le modèle de publicité basée sur la surveillance, quelques acteurs peuvent obtenir des avantages concurrentiels en collectant des données sur l’ensemble des sites web et des services, et les acteurs dominants des plateformes peuvent abuser de leur position en donnant la préférence à leurs propres services.

Ces pratiques portent gravement atteinte à la concurrence et privent les créateurs de contenu de leurs revenus. Les comportements et pratiques anticoncurrentiels servent à consolider la position des acteurs
dominants, tandis que les chaînes d’approvisionnement complexes et les technologies inefficaces entraînent un manque à gagner pour les annonceurs et les éditeurs.

Il est également difficile pour les consommateurs de faire la distinction entre les "bons" et les "mauvais" acteurs de la sphère numérique, ce qui signifie que les acteurs légitimes, parmi lesquels de nombreuses petites et moyennes entreprises, sont directement touchés par les actions d’entreprises sans scrupules.

Cela nuit aux consommateurs et aux entreprises, et peut saper les pierres angulaires de la démocratie.

Une autre technologie publicitaire

Même si nous reconnaissons que la publicité est une source importante de revenus pour les créateurs de contenu et les éditeurs en ligne, cela ne justifie pas les systèmes de surveillance commerciale massive mis en place pour tenter de "montrer la bonne publicité aux bonnes personnes".

Il existe d’autres formes de technologies publicitaires, qui ne dépendent pas de l’espionnage des consommateurs, et des modèles alternatifs peuvent être mis en œuvre sans affecter de manière significative les revenus.
revenus. Au contraire - et nous pouvons en témoigner - les entreprises peuvent prospérer sans pratiques portant atteinte à la vie privée.

Les signataires

Mailfence, DuckDuckGo, Vivaldi et bien d’autres font partie des signataires de la lettre ouverte :

- Vivaldi Technologies, Jon von Tetzchner, CEO & Tatsuki Tomita, COO
- Fastmail Pty Ltd, Bron Gondwana, PDG
- Conva Ventures Inc, dba. Fathom Analytics, Jack Ellis & Paul Jarvis,Directeurs
- Proton Technologies AG, Dr. Andy Yen, PDG
- Tutao GmbH, dba. Tutanota, Matthias Pfau, cofondateur et PDG
- Gabriel Weinberg, fondateur et PDG de Duck Duck Go, Inc.
- Casey Oppenheim, cofondateur et PDG de Disconnect Inc.
- Mojeek Limited, Colin Hayhurst, PDG
- Ecosia GmbH, Christian Kroll, PDG
- Startpage & StartMail, Robert E.G. Beens, Co-Fondateur et PDG
- Nextcloud GmbH, Frank Karlitschek, Fondateur et PDG
- Kobler, Erik Bugge, PDG
- Strossle International, Håkon Tillier, PDG & Rickard Lawson, CMO
- Mailfence, Patrick De Schutter, Co-Fondateur