TOOLinux

Le journal du Libre

Pourquoi les solutions souveraines de cybersécurité connaissent-elles un regain d’intérêt massif ?

mercredi 6 janvier 2021

Ces derniers mois, les éditeurs français de solutions de cybersécurité, ainsi que les sociétés nationales de services spécialisés sur ces sujets, ont vu leur volume d’activité fortement augmenter et de nombreux nouveaux projets émerger.

On ne peut bien entendu que se satisfaire de ce constat qui permet à toute la filière de gagner en vitalité et de diffuser massivement ses innovations sur le marché. Mais comment expliquer ce décollage massif et ce regain d’intérêt de l’ensemble des acteurs économiques français pour ces offres made in France ?

L’impact de la Covid-19 sur les mentalités

Soyons clairs, bien sûr, l’excellence des solutions développées peut expliquer en partie cette situation. Pour autant, la performance et l’innovation des solutions françaises ne sont pas récentes. Cette seule piste n’est donc pas une explication suffisante.

En effet, de nombreuses entreprises repensent aujourd’hui leur gouvernance cyber, motivées par d’autres raisons que le seul patriotisme économique. De ce point de vue, la crise sanitaire du Covid-19 semble avoir réveillé les consciences et mis en avant les bénéfices liés à une collaboration étroite avec des acteurs 100 % français.

D’une certaine manière, cette crise a permis de « rebattre les cartes », l’avantage de la proximité et de la réactivité, mieux pris en compte par les organisations, contrebalançant l’attrait des solutions anglo-saxonnes, embellies par un Marketing efficace. Dès lors, les éditeurs français, davantage en mesure de lutter à armes égales, peuvent faire valoir les avantages de leurs solutions, et la qualité de leur service client.

Avoir une équipe locale pour garantir une sécurité IT continue

Sur ce point, les choses paraissent évidentes. De très nombreuses entreprises ont vu leur système d’information fortement exposé pendant la période de Covid et ont dû redoubler d’efforts pour maintenir l’intégrité et la disponibilité de leurs infrastructures. Et c’est ici que le bât blesse. De très nombreuses organisations se sont trouvées seules ou presque pour gérer leurs problèmes de cybersécurité. En effet, la notion de support, si importante en période de crise, a subitement fait défaut. De ce fait, ces entreprises se sont trouvées dans de nombreux cas dans des situations tendues et ont été plus vulnérables. D’ailleurs, les attaquants ne s’y sont pas trompés, et ont redoublé d’efforts, pour bénéficier de l’aubaine représentée par des cibles affaiblies. Bien entendu, il ne s’agit pas ici de généraliser, mais le constat est bien là, différents éditeurs de logiciels internationaux n’ont pas su accompagner suffisamment leurs clients, faute de proximité, d’implantation locale, de ressources disponibles, etc.

Cette situation pragmatique a fait prendre conscience à différents acteurs que la souveraineté n’est pas un simple mot et que cette dernière avait une valeur importante. En ce sens, la crise sanitaire aura joué un rôle de déclencheur qui se manifeste par une volonté accrue d’étudier des collaborations de long terme avec les acteurs français du secteur de la cybersécurité.

Il s’agit donc d’une véritable opportunité pour les spécialistes français de la cybersécurité de faire la différence en conjuguant technologie de pointe, innovation, service et proximité. Gageons que cette tendance se poursuivra à long terme et permettra enfin aux acteurs français d’accélérer leur développement et de devenir un choix d’évidence et non une alternative à des solutions plus « attrayantes au niveau marketing ».

Fabrice CLERC, 6cure