TOOLinux

Le journal du Libre

Quoi de neuf dans Datadog DBM pour Postgres et MySQL ?

mercredi 15 septembre 2021

L’éditeur Datadog annonce Database Monitoring pour une visibilité accrue des base à destination des bases de données Postgres et MySQL. Objectif : l’optimisation des performances applicatives.


Les requêtes sur les bases de données sont souvent à l’origine d’incidents et de problèmes de performance des applications. C’est justement là où Database Monitoring doit permettre désormais à ses utilisateurs d’identifier précisément les requêtes qui ont un impact sur la performance des applications et l’expérience utilisateur.

Le but poursuivi est d’augmenter non seulement les performances des bases de données, mais aussi celles, en amont, des applications, APIs et micro-services, qui s’appuient sur ces bases de données.

« Aujourd’hui, les bases de données sont un composant clé de toutes nos expériences numériques. Par conséquent, toute perturbation au niveau de la disponibilité et de la performance d’une base de données peut rapidement avoir des effets dramatiques sur l’activité d’une entreprise » - Renaud Boutet, Senior Vice President, Product Management, chez Datadog

Datadog DBM permet à ses utilisateurs de détecter et isoler rapidement les détériorations de performance, d’identifier l’origine des baisses de performance, puis d’améliorer et de préserver l’état des bases de données. La solution fournit aux ingénieurs un accès à la télémétrie des performances des bases de données sans compromettre la sécurité des données.

Datadog DBM pour Postgres et MySQL est commercialisé à partir de 70 dollars (59 €) par serveur de base de données.