TOOLinux

Le journal du Libre

Rendons le net plus net, la nouvelle campagne de Mozilla

lundi 19 octobre 2020

C’est un message presque politique que tente de faire passer la fondation Mozilla avec sa nouvelle campagne de promotion : "Nous vous demandons de nous rejoindre et de lancer un mouvement pour créer un meilleur Internet", avec son propre mot-clé viral, #rendonslenetplusnet.

Les chiffres sont chaque année plus préoccupants : le navigateur de Mozilla perd des plumes face à l’hégémonie de Chrome et de ses nombreux dérivés (notamment le tout récent Edge de Microsoft, attendu d’un jour à l’autre sous Linux).

La part de marché de Firefox dans le monde est de 4,08%. Le navigateur pouvait en revendiquer 4,45% l’an dernier à la même époque : c’est presque 4 fois moins que... Safari (iOS/macOS).

Pour la Fondation, une restructuration s’est imposée dès le début de l’année 2020, qui s’est poursuivie par de nouveaux licenciements en août.

Une campagne de sensibilisation #rendonslenetplusnet

En pleine reconquête des internautes, Firefox fait valoir ses atouts : un moteur indépendant, un respect strict de la vie privée des utilisateurs et des valeurs communautaires passant notamment par les standards du web et l’interopérabilité. Il n’empêche : là où Apple parvient à faire entendre son message de protection de la vie privée, Mozilla a du mal à rassembler en dehors de son noyau dur d’utilisateurs convaincus.

La campagne lancée la semaine dernière joue sur le cri d’alarme : "Internet a besoin de nous", entendez Firefox a besoin de vous. Quitte à adopter une posture plus politique : "Nous avons tous besoin d’un Internet où les gens, et non les profits, passent en premier", peut-on lire sur le blog officiel.

"Malheureusement, Mozilla ne peut pas mener ce combat seul. Les Big Tech sont devenues trop puissantes. Nous avons besoin de vous, de gens qui comprennent ce que c’est que de faire partie de quelque chose de plus grand qu’eux et qui aiment Internet et sa magie. Des gens qui cherchent une entreprise qu’ils peuvent soutenir parce que nous sommes tous du même camp."

Mozilla a créé un site web pour l’occasion, décliné en version francophone. On remarquera que le ton reste courtois, notamment face aux termes employés dans les pays anglo-saxons ou en Allemagne : "UNF*CK THE INTERNET". Sur cette page, on trouve notamment une "liste de l’in-net-ceptable".

Cinq conseils pour se réapproprier internet, selon Mozilla

La Fondation propose cinq conseils pour vous réapproprier internet, que nous reproduisons ci-dessous :


    - Se méfier des réseaux sociaux. En visitant un site d’information, si celui-ci utilise les boutons « j’aime » ou « commentaire » de Facebook, des données personnelles peuvent être collectées même sans être connecté sur Facebook. En utilisant l’extension Facebook Container, la collecte de données devient plus difficile.
    - Éviter de devenir une cible. Sur de nombreux sites, les données des internautes sont partagées avec des entreprises tierces, certaines connues mais d’autres beaucoup moins. Avec Firefox, le niveau standard de protection contre les traqueurs connus est activé par défaut.
    - Défier le système en place. La technologie qui rassemble des milliards d’humains venant de tous les horizons les monétise et les manipule aussi. Cet aspect néfaste d’Internet, où les internautes sont devenus des marchandises pour les géants de la Tech, est présenté dans le documentaire « The Social Dilemma » réalisé par Exposure Labs et avec la contribution du « Center for Human Tech ».
    - Vérifier la véracité des informations. Qu’il s’agisse de mensonges, de fake news ou de bons vieux canulars, la désinformation se répand plus rapidement que jamais. Grâce à quelques conseils et des outils simples, il est possible de se protéger et de protéger les autres.
    - Participer au changement. Il est nécessaire que les internautes s’expriment et pointent du doigt ce qui n’est plus très net sur le Net. Plus les gens en parleront, plus on y verra clair.

Vidéo de promotion