TOOLinux

Le journal du Libre

Un "Airdrop" pour Android : voici Nearby Share

jeudi 6 août 2020

Tout comme les appareils Apple facilitent le transfert de fichiers avec Airdrop, Google lance Nearby Share, une technologie de partage entre les terminaux Android et bientôt ChromeOS.

Lancement de Nearby Share, l’Airdrop de Google pour Android et ChromeOS

Les utilisateurs Android attendent cela depuis longtemps, après l’arrêt du développement de Beam. Il sera désormais possible de partager des fichiers entre appareils Android et ChromeOS grâce à Google Nearby Share.

Naissance de NearbyShare

Nearby Share a été annoncé par Google ce 4 août 2020 sur son blog officiel.

La technologie se destine aux smartphones Android dotés de la version 6.0 minimum. Elle permet d’échanger des éléments aisément avec un autre appareil Android : fichiers, liens, photos, vidéos. Le partage se fait de manière sécurisée avec des appareils proches de celui qui envoie le fichier ou le lien. Il se veut aussi simple qu’Airdrop pour les appareils Apple (iPhone, iPad, Mac).

Que signifie Nearby Share ?

Nearby Share est une expression anglaise qui signifie : partager à distance. C’est le nom donné par Google à sa technologie P2P de partage de fichiers entre terminaux Android et Chrome OS.

Nearby Share : comment ça marche

Nearby Share fonctionne en ligne et hors ligne. Le service démarre dès que vous souhaitez partager un élément et choisit automatiquement la technologie la plus adaptée pour le transfert : Bluetooth, Bluetooth Low Energy, WebRTC, P2P Wi-Fi.

Une section a été créé dans les pages de support pour expliquer le fonctionnement de cette technologie de partage de fichiers, disponible en français via cette page.

Quid de la sécurité ?

Nearby Share permet de choisir qui peut partager du contenu avec vous : tous vos contacts ou certains contacts. Vous pouvez également choisir d’être masqué : votre appareil n’est alors détectable que lorsque Partage à proximité est utilisé. Là encore, le modèle de développement a été calqué sur Airdrop d’Apple.

Disponibilité de Nearby Share

Dans la phase initiale de lancement, Google limite Nearby Share à certains smartphones :

- Téléphones Pixel de Google ;
- Smartphones Android de Samsung.

Google veut aller vite et annonce que l’écosystème sera étendu dans les semaines à venir à d’autres constructeurs.

Aussi sur Chromebook

Nearby Share sera également disponible sur les ordinateurs et tablettes ChromeOS (Chromebook) dans "quelques mois" (sans précision). Il sera possible de partager et de recevoir des éléments avec d’autres appareils, qu’ils tournent sous ChromeOS ou sous Android.

Pour en bénéficier plus rapidement, n’hésitez pas à passer en canal bêta sur votre Chromebook.

Les ordinateurs Windows, Linux et macOS ne sont pas concernés à l’heure actuelle par Nearby Share, mais l’ouverture reste possible.

Pas sur iPhone et iPad

Nearby Share n’est pas disponible à ce stade sur les appareils Apple (iPhone, iPad, Mac), en raison de restrictions liées au système d’exploitation, mais rien ne dit que Google ne va pas développer à l’avenir une application dédiée sur iOS.

Pendant ce temps, en Chine

Nombre de constructeurs Android chinois n’ont pas attendu Google pour réfléchir à une solution interopérable de partage de fichiers. Ainsi, Oneplus a rejoint au printemps dernier de constructeurs comme Realme, Xiaomi, Black Shark, Meizu, Vivo et OPPO autour d’une solution commune pour faciliter l’échange de fichiers sur Android. L’alliance entend couvrir l’ensemble des smartphones de marque chinoise et reste ouverte à des partenariats extérieurs.

Rien ne dit que ces constructeurs ne vont pas rejoindre Google, mais les tensions entre les États-Unis et la Chine (notamment autour d’Android) justifient la décision des constructeurs de créer leur propre écosystème de partage de fichiers sur la plateforme, que les terminaux disposent ou non des services Google associés (ceux-là même qui sont refusés à Huawei désormais). Ceux-ci sont d’ailleurs indispensables pour faire fonctionner Nearby Share.

Cédric