TOOLinux

Le journal du Libre

Violation de données : un niveau record durant la pandémie

lundi 23 août 2021

Les violations de données coûtent en moyenne 3,62 millions d’euros par incident, le montant le plus élevé depuis la publication du premier rapport sur le sujet, il y a 17 ans.

Une étude mondiale révèle que les violations de données coûtent désormais 4,24 millions de dollars par incident en moyenne (soit 3,62 millions d’euros) aux entreprises.

Les entreprises ont été contraintes d’adapter rapidement leurs approches technologiques l’année dernière, selon le rapport du Ponemon Institute pour IBM Security, de nombreuses sociétés encourageant ou imposant à leurs employés le télétravail.

Les coûts liés aux violations de données dans le secteur des soins de santé ont fortement augmenté : Les secteurs qui ont dû faire face à d’énormes changements opérationnels pendant la pandémie.

Les nouvelles conclusions publiées cet été montrent que la sécurité pourrait avoir pris du retard par rapport à ces changements informatiques rapides, entravant la capacité des organisations à réagir aux violations de données.

Le vol d’informations d’identification d’utilisateurs était la cause première la plus courante des violations dans l’étude. Le rapport met également en lumière un problème croissant : les données des consommateurs (y compris les informations d’identification) sont compromises lors de violations de données, et peuvent ensuite être utilisées pour propager d’autres attaques. Avec 82 % des personnes interrogées qui admettent réutiliser le même mot de passe sur plusieurs comptes, les informations d’identification compromises représentent à la fois une cause et un effet majeurs des violations de données, créant un risque aggravant pour les entreprises.

L’adoption de l’intelligence artificielle, du Cloud hybride et de l’approche « zero trust » a permis de réduire les coûts liés aux violations de données, conclut l’étude.

Il est possible de télécharger le rapport complet (en anglais).