TOOLinux

Le journal du Libre

Build 2016 : Azure, Xamarin et Linux à l’intérieur de Windows 10

vendredi 1er avril 2016

Azure va bien, très bien. 85% des entreprises Fortune 500 utilisent aujourd’hui le cloud de Microsoft et Azure. Quelques exemples : Samsung, 3M, NBC, Ford. 120 mille nouveaux clients par mois. 4 millions de développeurs enregistrés aux Visual Studio Team Services.

Dans l’espace d’exposition, plusieurs stands retiennent notre attention : Docker, Red Hat, Github.

Racheté il y a quelques semaines par Microsoft, Xamarin a fait l’objet d’une attention particulière parmi les développeur. Et pour cause, cet outil facilite le portage d’applications sur des plateformes différentes. Il est complémentaire de Visual Studio, avec qui il doit travailler de concert.

.Net, C# , il est désormais facile de partager du code source entre des applications Windows, iOS et Android en proposant une expérience native sur chaque OS. Pour séduire, la gratuité n’est pas la seule arme choisie par l’éditeur. Le projet - qui gagne un émulateur iOS - devient carrément... open source.

Bash est une autre jolie carte jouée par Microsoft à cette occasion. Son arrivée sous Windows a fait l’objet d’un partenariat avec Canonical. Ce portage a été rendu possible par l’intégration d’un « Windows Subsystem for Linux » à l’intérieur du système Windows 10. Binaires Ruby, git, emacs, tous ces outils sont désormais entièrement disponibles depuis la console. Pour l’instant, Bash est disponible en version beta pour Windows 10.

C.G.