TOOLinux

Le journal du Libre

Canonical toujours en panne de modèle économique ?

jeudi 23 janvier 2014

Attention cependant, il ne s’agit que des chiffres pour la Grande-Bretagne. Au global, aucune communication ne filtre. N’oublions pas que Canonical a son siège à l’<a
title="Ile de Man" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_Man">Île de Man, paradis fiscal notoire. Canonical fêtera cette année son dixième anniversaire.

Dans la sphère professionnelle, Ubuntu n’a pas pu concurrencer un Red Hat qui reste à ce jour la référence des systèmes d’exploitation open source. Miser sur le projet OpenStack dès le début avait pourtant été une bonne idée, Ubuntu devenant la distribution GNU/Linux de référence pour son déploiement. Mais c’était sans compter sur le retour du géant Red Hat qui a rapidement rebattu les cartes dans son intérêt.

Côté grand public, si ce n’est d’être la distribution « mère » d’un nombre faramineux d’autres distributions, Canonical n’a pas encore trouvé son chemin. <a
title="La présence d'Ubuntu s'étend en Chine" href="http://www.open-source-guide.com/Actualites/La-presence-d-ubuntu-s-etend-en-chine">Son salut viendra peut-être de la Chine. Hélas le choix de Valve de Debian pour sa plateforme de jeu est encore un mauvais coup porté à l’éditeur. Quant aux smartphones, Canonical en est encore à chercher ses partenaires. Mozilla avec son FirefoxOS semble sur ce créneau avoir déjà pris une longueur d’avance.

L’avenir de Canonical ne s’annonce pas encore tout rose loin de là. Le modèle de l’éditeur de logiciel libre reste le plus difficile à faire fonctionner et pose bien des questions quand à la pérennité d’Ubuntu.

- Philippe SCOFFONI