Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Cyanogen et OnePlus One : et si vous repreniez les clés d’Android ?

vendredi 2 mai 2014

Pour sa première conférence dans la Silicon Valley, l’équipe de Cyanogen avait choisi le Press Club de San Francisco, situé à une encâblure des emblématiques Moscone Center et Yerba Buena Center. Ironie du calendrier : le rassemblement a lieu deux mois avant que Google ne livre les secrets de l’avenir d’Android, dans le cadre de Google I/O 2014.

Objet du jour, le OnePlus One, smartphone dont l’annonce et la construction ont été auréolées d’une savante compagne marketing en ligne, sous la bannière #NeverSettle (ne jamais s’avouer vaincu). C’est le premier appareil mobile à disposer d’une édition entièrement personnalisée de CyanogenMod, une "distribution" Android basée sur les sources du système Google.

Comparable dans ses caractéristiques avec le Samsung Galaxy S5 ou le Sony Xperia Z2, il est à présent lancé en production pour un prix défiant toute concurrence vu son équipement : 269 euros pour 16 GB et seulement 299 euros pour l’édition 64 GB. Pour l’heure, la production a démarré (en fanfare, à en croire ses représentants, venus pour l’occasion honorer l’invitation) et le constructeur chinois a décidé d’adopter un système d’invitation pour le commander.

"Cela peut sembler compliqué, mais vous allez voir qu’obtenir une invitation sera assez simple. C’est une question de semaine. Dans les deux mois à venir, tout le monde sera servi", nous confie Bridget Hickey, porte-parole américaine de OnePlus. "Le OnePlus One est compatible avec les réseaux 3G et 4G partout dans le monde, dont l’Europe évidemment, et même les Etats-Unis (Ndlr : en tout cas les opérateurs "GSM" dont TMobile et AT&T, ainsi que leurs MVNO)."

Quelles sont les caractéristiques de ce smartphone original de 162 grammes ?

- Processeur Quadri-Coeur Qualcomm® Snapdragon 801 de 2.5GHz Qualcomm, GPU Adreno 330 @578MHz et 3 GB LP-DDR3
- Ecran JDI 5.5 pouces, 1080p HD, Corning Gorilla Glass 3
- Wi-Fi ac, Bluetooth 4.0, GPS, GSM/EDGE/WCDMA/LTE (1/3/4/7/17/38/40)
- Appareil photo Sony Exmor IMX 214 13 Mégapixels f/2.0 et caméra frontale 5MP
- Haut-Parleurs Stéréo intégrés et trois micros avec annulation de son
- micro-USB 2.0, micro-SIM
- 1 lumière de notification LED

"J’ai lu beaucoup de spéculations sur la disponibilité ou non de Google Play. La réponse est que nous fournissons d’origine la boutique de Google avec cet appareil, même s’il est possible d’installer celle qu’on souhaite (Ndlr : en Chine, Google Play n’est pas disponible officiellement). Ce n’est pas un appareil pour ingénieur informaticien, mais pour le plus grand nombre", rassure le Community Manager de Cyanogen, Abhisek Devkota (basé à Seattle). "OnePlus le lance sur 16 marchés, dont l’Europe."

Le OnePlus One s’équipe de CyanogenMod 11S, une déclinaison de leur système basé sur Android 4.4 spécialement conçue pour l’appareil. "Et notre objectif, c’est d’offrir le choix en nous concentrant sur l’essentiel. Nous cherchons à éviter de reproduire l’expérience de bloatware ("obésiciel") qu’on trouve généralement chez des constructeurs comme LG, Sony et Samsung."

Steve Kondik, fondateur de Cyanogen, précise : "Android est arrivé à un stade de maturité évident, mais il est plombé par son manque de flexibilité (Ndlr : l’"empreinte Google"). Nous voulons rompre avec cette évidence en donnant le choix au consommateur. Il peut adorer notre page d’accueil ou la modifier. Nous fournissons des thèmes pour changer complètement l’apparence d’Android. Des icônes aussi."

Cyanogen ajoute deux éléments particulièrement élégants et bien pensés. "D’abord une application caméra pour prendre les photos, avec des filtres en temps réel. Et puis une nouvelle galerie. Celle-ci n’est pas fixée sur Google+ Photos. Nous savons que les photos des utilisateurs sont éparpillées, de Facebook à Flickr en passant par Dropbox, Facebook, voire sur l’appareil lui-même. Donc, nous avons créé une application de galerie photo qui se connecte à toutes ces sources sans en privilégier aucune. La liberté de l’utilisateur prime."

Et si d’autres constructeurs vous appellent ? "Ils sont les bienvenus, évidemment. Travailler directement avec Google n’est pas une fatalité, nous pouvons offrir une expérience entièrement personnalisée aux entreprises qui souhaitent se démarquer, en utilisant l’Android le plus pur", conclut-il avec le sourire. Le pouvoir de l’open source.

Nous vous proposerons bientôt un test du smartphone OnePlus One.

- Cedric GODART