TOOLinux

Le journal du Libre

Facebook, nouvelle cible favorite des cybercriminels ?

mardi 17 juin 2014

Parmi toutes les alertes aux sites contrefaits qu’à enregistrées le composant anti-phishing présent dans les solutions Kaspersky Lab, Facebook a été la cible dans 10,85 % des cas. Seules de fausses pages Yahoo ! ont généré davantage d’alertes au phishing, positionnant Facebook en pole position parmi les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, contrefaire Facebook est devenu activité internationale qui implique des attaquants parlant anglais, français, allemand, portugais, italien, turc, arabe, etc.

Pourquoi dérober des comptes utilisateurs sur les réseaux sociaux ?

Les raisons qui motivent les cybercriminels sont multiples :

- Propager des liens de phishing ou des malwares.
- Envoyer des spams aux listes de contacts des victimes et en publier sur leurs murs afin que les messages indésirables puissent être visibles aux autres utilisateurs.
- Diffuser à ces mêmes amis des demandes urgentes d’aide financière.
- Collecter des informations personnelles qui seront ensuite exploitées pour de futures attaques ciblées.

Les utilisateurs qui se rendent sur les réseaux sociaux depuis un smartphone ou une tablette s’exposent également au vol de leurs données personnelles. Le danger est accentué par le fait que certains navigateurs mobiles masquent la barre d’adresse à l’ouverture d’une page, compliquant l’identification d’un site contrefait.

N’oubliez pas que Facebook utilise le protocole HTTPS pour la transmission des données. Si la connexion n’est pas sécurisée (URL doit commençant par http:// au lieu de https://), vous vous trouvez probablement sur un site frauduleux même si l’adresse semble correcte.

- Securelist