TOOLinux

Le journal du Libre

Fedora 24 fait son inventaire

dimanche 26 juin 2016

Nous vous l’avons annoncée dans notre édition du 14 juin. La dernière Fedora 24 est disponible. Red Hat fournit la notice explicative officielle.

Communiqué officiel

Comme pour les versions précédentes de Fedora, Fedora 24 se décline en trois éditions distinctes : Fedora 24 Cloud, Fedora 24 Server et Fedora 24 Workstation.

Fedora 24 inclut désormais glibc 2.23 pour accroître les performances, ainsi qu’une amélioration de la compatibilité POSIX et de l’outil GNU Compiler Collection (GCC) 6. Tous les packages de base ont été compilés avec GCC 6, pour optimiser le code de l’ensemble des éditions Fedora 24 et assurer une plus grande stabilité d’ensemble de chaque ajout.

Toutes les éditions comportent des améliorations et des correctifs, mais Fedora 24 propose à l’attention des développeurs de nouveaux outils et capacités pour leur permettre de mieux profiter des conteneurs Linux et des technologies d’orchestration comme Kubernetes. A cet égard, l’ajout d’OpenShift Origin, une distribution Kubernetes pour le développement et le déploiement d’applications, à Fedora 24 Cloud vise à proposer aux utilisateurs de Fedora Cloud une expérience plus fluide de développement et de lancement d’applications conteneurisées.

De plus, le système d’exploitation Fedora Atomic Host basé sur Fedora 24, qui sera disponible dans deux semaines, inclut un nouveau mode développeur. Au démarrage, l’image se télécharge et déclenche automatiquement Cockpit et tmux, facilitant grandement l’utilisation de la console développeur de Fedora Atomic Host. La capture des principales informations de session, comme l’adresse IP et le mot de passe root, s’en trouve aussi rationalisée.

Outre les gains de performance et les correctifs standards, Fedora 24 propose également :

- Un rôle Domain Controller pour Fedora 24 Server via FreeIPA 4.3, qui rationalise l’installation de réplique, la création de segment et la visualisation de topologie. L’empreinte disque de Fedora Server a aussi été réduit en supprimant les packages superflus.
- Les ajouts à Fedora 24 Workstation de GNOME 3.20, dernière version disponible de l’environnement de bureau GNOME 3, et d’une préversion de Wayland, conférant un aperçu de la prochaine génération du protocole de serveur d’affichage et du futur rendu graphique de l’environnement de bureau Fedora.

Matthew Miller, responsable du Projet Fedora : « Fedora 24 poursuit la mission de Fedora, à savoir fournir les plus puissants composants et outils open source à un large éventail d’utilisateurs, des développeurs aux administrateurs système. Avec l’ajout d’OpenShift Origin à Fedora 24 Cloud, Fedora propose un nouvel outil très puissant à ses utilisateurs, pour développer des applications en conteneurs Linux, les déployer et les orchestrer. »

- Télécharger Fedora 24