TOOLinux

Le journal du Libre

FirefoxOS : vers un Internet mobile plus libre

mardi 26 février 2013

Firefox OS est une extension mobile de l’expérience de Firefox en tant que navigateur. Le système, ses applications et les premiers terminaux étaient en cette année l’attraction du Mobile World Congress de Barcelone, comme naguère Android, système "libre" lancé à l’époque sans grands honneurs par Google.

Geeksphone, ZTE, Huawei et Alcatel seront les premiers fabricants à lancer mi-2013 des téléphones intelligents tournant sous FirefoxOS. Le haut de gamme n’est pas la cible. FirefoxOS s’adressera en priorité aux smartphones d’entrée de gamme pour les pays émergents, mais pas uniquement. Geeksphone va par exemple doper la puissance des appareils FirefoxOS pour emmener le système beaucoup plus loin. C’est que les débouchés sont infinis, comme le web.

L’objectif ? Créer un écosystème ouvert, par opposition aux app stores de Windows Phone, iOS, Android et, dans une certaine mesure BlackBerry 10 - qui mise également beaucoup sur le HTML5 pour contrer le vide applicatif qui menace les plate-formes non alignées à iOS et Android. L’app store de Mozilla ? Le web mobile et ses technologies les plus avancées. Comprenez des "applis" qui sont en fait des versions améliorées des sites mobiles.

    "Firefox Marketplace offrira des applications dans diverses catégories, y compris : jeux, actualité et médias, entreprises et productivité. Ces applications sont liées à l’utilisateur et à son identité en ligne, dépassant les notions d’appareils et de plates-formes. Les développeurs d’applications mobiles et d’applications Web à travers le monde tireront profit de la puissance du Web libérée par Mozilla pour proposer des applications dans Firefox Marketplace."

Firefox Marketplace peut être prévisualisé sur Firefox pour Android Aurora et sera offert avec les premiers téléphones Firefox OS commercialisés plus tard cette année.

Opérateurs partenaires

En Espagne, la récession incite Telefonica à trouver de nouveaux moyens d’attirer les consommateurs vers l’Internet mobile et... à reprendre le contrôle sur le contenu des téléphones. L’Espagnol est partenaire de Mozilla depuis les premières lueurs de FirefoxOS.

De plus en plus, notamment sous l’impulsion d’Android et iOS, les opérateurs sont devenus de vulgaires tuyaux et ont été éloignés des services à valeur ajoutée par les constructeurs. Un exemple ? iMessage sur iPhone et iPad, que certains opérateurs comme AT&T n’hésitent pas à considérer comme une menace pour les SMS.

On saura cet été comment le public réagit. Et les partenaires sont nombreux pour que l’opération fonctionne, avec des opérateurs comme Three, Telecom Italia, Deutsche Telekom ou encore Telenor. Nokia fait aussi partie du voyage : sa solution de cartographie Here sera intégrée d’origine dans FirefoxOS.