TOOLinux

Le journal du Libre

Framablog : OpenOffice.org n’est pas mort, Vive LibreOffice !

lundi 7 février 2011

Petit rappel Wikipédia : « Un fork, ou embranchement, est un nouveau logiciel créé à partir du code source d’un logiciel existant. Cela suppose que les droits accordés par les auteurs le permettent : ils doivent autoriser l’utilisation, la modification et la redistribution du code source. C’est pour cette raison que les forks se produisent facilement dans le domaine des logiciels libres. Les forks sont perçus par certains comme une épée de Damoclès au-dessus des auteurs des projets les moins bons, et aussi comme une méthode pour empêcher l’appropriation d’un projet par un groupe. La « peur de l’embranchement » est un des mécanismes essentiels de régulation et de sélection des projets libres. »

Vous êtes un développeur d’un logiciel libre non satisfait de la manière dont évolue le projet ? Vous avez donc cette possibilité essentielle que constitue le fork. Mais il y parfois un gouffre entre la théorie et la pratique, car il n’est pas simple de reconstituer une communauté active autour du projet dérivé.

C’est pourtant justement ce que vient de réussir l’équipe de LibreOffice, structurée autour de la Document Foundation et qui a décidé de quitter le navire OpenOffice.org suite au rachat de Sun par Oracle. Ce dernier ayant refusé de rejoindre le projet et de céder la marque OpenOffice.org (qu’il continuera de développer par ailleurs), c’est donc désormais LibreOffice (ou LibO) qui sera l’un des fers de lance du logiciel libre grand public aux côtés de Firefox ou GNU/Linux.

- Lire "LibreOffice 3.3 : les véritables enjeux"

(article original "The Deeper Significance of LibreOffice 3.3")