Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

La confidentialité en ligne ? Connais pas !

mercredi 20 septembre 2017

NordVPN a mené une enquête de sécurité nationale – à laquelle ont participé près de 5.000 personnes -. Elle a révélé que la plupart des internautes ne connaissaient pas les règles de base relatives à la sécurité en ligne. La note moyenne de 44 sur 100 indique que la connaissance globale des enjeux de la cybersécurité reste dangereusement lacunaire chez les utilisateurs.

Quelles sont les erreurs communément commises dans le domaine de la cybersécurité ?

1. 94 % des internautes pensent reconnaître les mails de hameçonnage – mais un utilisateur sur deux continue de cliquer. 94 % des personnes interrogées déclarent qu’elles ignoreraient un mail de requête de leur banque les incitant à communiquer des informations personnelles. Pourtant, les statistiques montrent que près de 45 % des internautes continuent de cliquer sur des liens dangereux ou de fournir des informations personnelles à des destinataires malveillants.
Ceci laisse entendre que, même si les internautes reconnaissent les mails d’arnaque classiques, les tentatives de hameçonnage plus sophistiquées fonctionnent encore souvent. NordVPN recommande de vérifier l’adresse de l’expéditeur, de voir s’il contient des fautes d’orthographe et de grammaire et de ne pas cliquer sur les liens – au lieu de cela, placez votre curseur sur le lien pour déterminer sa fiabilité (l’URL https est un bon indicateur de fiabilité).

2. Les utilisateurs des réseaux sociaux partagent encore leurs photos de vacances. Selon l’enquête, même si les internautes savent qu’il n’est pas prudent de communiquer leur adresse personnelle, leur localisation précise ou leur numéro de téléphone sur Facebook, un utilisateur sur deux poste ses photos de vacances ou ses projets de voyage. Pourtant, à chaque fois qu’un internaute annonce qu’il sera en déplacement, il signale que sa maison sera vide. NordVPN vous conseille de ne publier ces photos qu’après votre retour, de ne jamais partager d’informations personnelles sur Facebook et de cacher votre localisation à l’aide d’un VPN qui vous permet de paramétrer la localisation de votre choix.

3. De nombreux acheteurs en ligne pensent que les wi-fi publics sont sûrs. L’étude a révélé que près d’un tiers des internautes pensent ne courir aucun risque lorsqu’ils consultent leurs mails, se connectent à leur compte sur un réseau social, achètent en ligne ou vérifient leur compte en banque via un wi-fi public. Si les gens savent pertinemment qu’il est très dangereux de consulter son compte en banque sur un Hotspot public (moins de 2 % pensent que c’est une pratique sûre), on estime souvent à tort qu’il l’est moins d’entrer ses informations bancaires lors d’un achat en ligne (23 % n’y voient aucun risque). NordVPN recommande d’éviter les réseaux wi-fi publics lorsque vous effectuez un achat en ligne et d’utiliser un VPN lors de toute transaction sur internet.

4. Trop d’informations peuvent embrouiller les internautes. À peine plus de 50 % des personnes interrogées ont réalisé qu’un mail confirmant un achat qu’ils avaient effectué en ligne ne posait pas de problème de sécurité. Ce bilan révèle que les questions de la confidentialité et de la sécurité en ligne peuvent dérouter un utilisateur moyen. À force d’être informé sur les diverses menaces qui existent, tout finit par lui sembler dangereux. C’est pourquoi il est très important de sensibiliser les internautes sur les bonnes habitudes à prendre et les outils disponibles de manière à ce qu’ils puissent distinguer les menaces réelles des mythes.

C.G.