TOOLinux

Le journal du Libre

« Le Club par Business Analytics Info : Data scientist, un métier en or ? » (le compte-rendu)

jeudi 7 février 2013

Les immenses quantités de données qui ont afflué vers les entreprises sont devenues une mine d’or qu’il s’agit d’exploiter. Le phénomène des Big Data devrait créer d’ici 2015, 4,4 millions d’emplois selon Gartner. Entre salaires mirobolants et pénurie de talents, qu’en est-il réellement ?
Et face à la fuite de cerveaux des filières scientifiques vers le monde de la finance et de l’assurance, comment les entreprises peuvent-elles séduire ces « data scientists » pour mettre leurs talents au profit de cette nouvelle économie ?

Aujourd’hui, la donnée est au cœur des activités des organisations, quel que soit leur secteur. Mais l’un des aspects les plus « révolutionnaires » des Big Data réside dans la capacité d’expérimentation qu’elles offrent aux entreprises, pour mieux comprendre et envisager l’avenir sur la base d’éléments factuels.

Le Data Scientist doit en conséquence devenir un chef d’orchestre jonglant entre les besoins et stratégies métiers de l’entreprise, et la capacité à analyser et interpréter les informations. Il existe cependant un déséquilibre entre la maturité des offres technologiques et la disponibilité des savoir-faire. Les experts métiers capables d’analyser une problématique au moyen d’une véritable démarche scientifique, et ce, avant même d’envisager quels outils utiliser, sont encore rares.

Les entreprises cherchent des profils de culture scientifique capables d’appréhender des problématiques métiers dans le cadre d’une démarche d’expérimentation. Il est donc urgent de faire le lien entre les problématiques métiers ou fonctionnelles et les problématiques techniques. L’information doit pouvoir être traitée en tant que telle, avec une organisation spécifique à imaginer en fonction des différents usages (marketing, logistique, etc.).

- Lire le compte rendu complet de la table ronde
- Regarder la vidéo intégrale de la table ronde