TOOLinux

Le journal du Libre

Le gestionnaire d’infrastructure FusionDirectory évolue

mercredi 5 février 2014

FusionDirectory permet de gérer via une interface web :

- les utilisateurs : UNIX, Samba, informations administratives  ;
- les groupes : UNIX, Samba  ;
- les services : SMTP, IMAP/POP, DHCP, DNS, Apache, Freeradius, Autofs,
dépôts Debian, Antivirus, Asterisk ...  ;
- les serveurs : déploiement via FAI, OPSI, Debconf, Puppet et paramétrage  ;
- les postes clients : déploiement système et applications.

La version 1.0.7.2 qui est une version de maintenance apporte des
correctifs et quelques nouveautés.

Correctifs :

- Correction des snapshot
- Correction d’un bug samba concernant les InitialProgram dans le
(MungedDial)
- Le plugin ipmi est corrigé
- Le plugin Weblink est aussi utilisable pour les objets network et les
imprimantes
- Les Hooks peuvent utiliser des placeholders dans l’écran de configuration
- La valeur par défaut pour le type de tunnel dans le plugin radius a été corrigée
- Une erreur mémoire a été corrigée dans le plugin supann
- La commande fusiondirectory-setup —check-ldap a été corrigée
- La gestion des memberUid dans les modèles a été corrigée
- La gestion des groupes dans les modèles a été corrigée

Les nouveautés :

- fusiondirectory-insert-schema a une option -m qui permet de mettre à
jour les schémas sans avoir besoin de ldof de mise à jour
- Support de la langue suédoise
- le résultat de l’execution des Hook est visible dans l’interface

Les sources sont disponibles ici.

La version 1.0.7.2 est également disponible sous forme de paquet pour de
nombreuses
plates‐formes (Debian, Ubuntu LTS, RHEL).