Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Les coulisses de Firefox : portrait du traducteur Théo Chevalier

mardi 30 septembre 2014

À cette occasion, Mozilla partage les coulisses de son fonctionnement et de celui de son équipe de contributeurs bénévoles spécialisés, baptisée L10N. Vous trouverez ci-dessous le témoignage de Théo Chevalier, contributeur français depuis plus de 3 ans pour Mozilla, qui travaille notamment à la localisation de Firefox, Firefox pour Android et Firefox OS.

Un logiciel Open Source ne repose pas seulement sur une succession de lignes de code. Les produits Mozilla sont construits sur l’idée que le Web devrait être accessible à tous, tout le temps, partout où une connexion Internet est disponible. La traduction et la localisation sont une étape cruciale pour atteindre ce but. En traduisant les produits Mozilla et en les adaptant à différentes cultures, les membres de l’équipe mondiale de bénévoles L10N de Mozilla contribuent à préserver leur langue native mais également la culture à laquelle elle est inextricablement liée.

L’équipe L10N de Mozilla en chiffres

- Firefox : 88 langues (y compris l’esperanto)
- Firefox pour Android : 55 langues & 80 millions de téléchargements
- Firefox OS : 26 langues (y compris le peul, une des langues de l’Afrique occidentale)

Portrait

Théo Chevalier, contributeur bénévole Mozilla
- Traduit en : Français

Théo Chevalier est encore étudiant mais cela fait déjà 3 ans qu’il est contributeur bénévole pour Mozilla. Pour lui, tout commence en 2011 après une intervention de Paul Rouget, ‎Engineering Manager chez Mozilla, à l’occasion de la conférence Paris Web. Sans aucune expérience préalable dans la traduction de logiciels, il décide de s’impliquer dans l’aventure Mozilla pour travailler à la localisation de Firefox, Firefox pour Android et aujourd’hui Firefox OS.

Pour Théo, la dimension communautaire est essentielle et la localisation est avant tout un effort collectif. Au quotidien, il travaille main dans la main avec un professeur de français, Jean Bernard, et une traductrice professionnelle, Alizée, tous les deux contributeurs bénévoles. Il participe également à l’amélioration de Transvision, le glossaire créé par la communauté Mozilla francophone qui assure une certaine cohérence entre les localisations et permet d’en effectuer l’assurance qualité.

Théo a tout de suite adhéré aux valeurs défendues par Mozilla : « C’est très amusant de pouvoir, depuis chez moi, améliorer un logiciel utilisé par des centaines de millions de personnes. On se sent vraiment utile, c’est très gratifiant et on apprend énormément de choses. La communauté m’a accueilli à bras ouverts et est devenue une sorte de seconde famille au fil du temps. Quand on y pense, c’est incroyable qu’une poignée de passionnés arrive à se coordonner depuis plusieurs pays sur leur temps libre et parvienne à réaliser un travail de qualité bien souvent équivalente, voire supérieure, à celui d’entreprises multinationales disposant de moyens incomparables. C’est vraiment très motivant, et plutôt unique. »

Pour Théo, « Participer à la localisation de Firefox mais également des autres outils de Mozilla est un moyen d’aider les utilisateurs à comprendre et utiliser sans effort leurs logiciels ou sites web. La localisation a une énorme influence sur la perception du logiciel par les utilisateurs, et surtout sa qualité. Une bonne localisation ne se remarque pas. C’est pour moi l’une des touches finales à apporter, celle qui sublimera le logiciel, mais qui doit être prise en compte dès le début du projet. »