TOOLinux

Le journal du Libre

Les équipes informatiques peuvent-elles gagner la course contre le changement ?

jeudi 12 janvier 2012

A la demande de Compuware, le cabinet d’études indépendant Vanson Bourne a réalisé une enquête sur l’impact des nouveaux modèles et des tendances informatiques sur l’environnement applicatif. En septembre 2011, le cabinet a interrogé 520 directeurs informatiques de grandes entreprises couvrant différents secteurs d’activité et secteurs géographiques (100 aux États-Unis, autant au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, et 30 en Italie, et autant au Benelux et au Japon et en Australie).

Les conclusions de cette enquête permettent de mieux analyser les principaux problèmes créés par les nouveaux environnements informatiques. Cette étude montre également les difficultés rencontrées par les services informatiques qui souhaitent appliquer les meilleures pratiques de gestion applicative (que les applications soient Web, non Web, mobiles, en streaming ou basées sur le Cloud).

Cette étude, réalisée auprès de 520 directeurs informatiques, dont 100 en France, révèle que 77 % d’entre eux craignent que la consumérisation de l’informatique soit un risque pour leur entreprise.

L’enquête a révélé les statistiques suivantes :

- Selon 86 % des directeurs informatiques, la maturité informatique est facilitée par une bonne compréhension de l’expérience des utilisateurs finaux.
- Le manque de transparence concernant les performances des fournisseurs de SaaS et de Cloud entraînerait un recul de la maturité informatique dans 64 % des entreprises.
- 73 % des directeurs informatiques ne prennent pas en charge les logiciels SaaS et les médias sociaux car ils sont incapables de créer des accords de niveau de service (SLA) adaptés. Ils pensent que la consumérisation de l’informatique est freinée par la maturité de leur APM (Gestion de la performance applicative).
- 64 % des directeurs informatiques estiment que la prise en charge de la mobilité des employés par les services informatiques est pratiquement impossible, à cause des réseaux externes utilisés. Ces derniers rendent le contrôle des performances et de l’expérience des utilisateurs finaux beaucoup plus difficile.

- Le livre blanc : International CIO Study on Impact of IT Consumerization