TOOLinux

Le journal du Libre

Les réflexes essentiels pour lutter contre le spam

mercredi 22 juillet 2015

1. Utilisez une RBL

Votre première ligne de défense, que vous utilisiez un antispam ou non, est l’utilisation d’une RBL (Realtime Block List) afin de rejeter tout e-mail provenant d’un spammeur connu. Cette seule initiative réduira le spam d’environ 70%.
De plus, l’e-mail sera rejeté avant même qu’il soit téléchargé sur votre réseau, ce qui libérera de la bande passante. Nous vous recommandons d’utiliser zen.spamhaus.org, puisque c’est la liste la plus à jour et avec le moins de faux-positifs.

2. Paramétrez votre serveur SMTP afin que celui-ci exige le FQDN (fully qualified domain name) lors de la commande d’identification HELO (EHLO)

Ceci enrichira les données des filtres pour identifier de manière plus efficace les spambots en première ligne de communication.
Comme pour la RBL, la vérification est faite avant d’accepter l’e-mail, ce qui réduit également l’utilisation de la bande passante, et ne prend que quelques minutes à être configuré.

Note : cette technique est utile pour les entreprises, mais n’est pas appropriée pour les fournisseurs de services infogérés (MSP).

3. Utilisez la vérification du destinataire (RV) afin de rejeter les e-mails qui ne correspondent à aucune adresse

Les spammeurs tentent souvent leur chance en envoyant des e-mails à des adresses probables de type « info@ », « communication@ », « commercial@ » ou encore « admin@ ». Pour cela, ils disposent de dictionnaires qui répertorient les adresses génériques possibles.
Rejetez systématiquement les e-mails ayant pour destination des adresses e-mail invalides, pour ceci vous pourrez par exemple synchroniser votre appliance antispam avec LDAP ou une liste au format CSV.
Une fois de plus, cette méthode permet d’économiser de la bande passante et réduit la charge d’e-mails qui transitent sur le serveur et le réseau.

Lire la suite ici