TOOLinux

Le journal du Libre

Mozilla dresse son bilan de l’année 2012

mardi 18 décembre 2012

Sur le desktop, la Fondation reprend du poil de la bête. De nombreux outils pour développeurs Web ont été lancés. La barre des 3 milliards de téléchargements pour les add-ons Firefox a été passée, et ce dans 89 langues différentes. Avec la récente introduction de la Social API et l’intégration de Facebook Messenger, la Fondation évolue à la vitesse du Web. Firefox aujourd’hui est sensiblement plus avancé qu’il y a un an, la majorité des utilisateurs sont d’accord là-dessus.

Sur Android, Firefox a été repensé de A à Z, et le résultat dépasse les attentes des utilisateurs. La performance du navigateur est sans précédent, et ce sans diminuer la puissance de l’appareil. Bien au contraire, la performance a été optimisée afin que le navigateur puisse fonctionner sur des appareils équipés d’une infrastructure ARMv6, permettant à 15 millions de mobiles supplémentaires d’accéder au navigateur sur leur appareil.

En ce qui concerne Firefox OS, l’excitation est à son comble et les progrès réalisés en un an sont spectaculaires. L’équipe de développeurs de Firefox OS, accompagnée de tous les partenaires prenant part au projet, continue de mettre au point sur le premier appareil Open Web au monde, et dans la foulée présente une trentaine de nouvelles API web afin d’apporter la puissance des applications mobiles au Web ouvert.

Enfin, la Fondation a renforcé sa voix entant que défenseur de la souveraineté de l’utilisateur et leader sur le Web. Plus de 19% des utilisateurs de Firefox pour Android et 8% des utilisateurs de Firefox desktop ont activé la fonctionnalité Do Not Track, montrant ainsi au monde entier que les utilisateurs veulent avoir le choix lorsque l’on touche à leur confidentialité sur le Web. La campagne contre la législation SOPA aux Etats-Unis a atteint plus de 30 millions d’utilisateurs et Mozilla travaille régulièrement avec les groupes de standardisation, de législation et de régulation afin de représenter les besoins de l’utilisateur et les valeurs de la Fondation.

En parallèle, des projets tels que Webmaker ont attiré des milliers de participants dans plus de 80 pays. Ces projets permettent d’inclure les gens dans la création et l’apprentissage du Web : ils ne sont plus de simples spectateurs, ils sont désormais acteurs et maîtres de leur vie en ligne.

Pour 2013, Mozilla doit continuer sur sa lancée. Le navigateur de la Fondation doit continuer à murir et évoluer en même temps que les utilisateurs, avec des fonctionnalités telles que la Social API, élargissant le champ des possibilités du navigateur. Pour Firefox OS, 2013 sera l’année durant laquelle le monde pourra non seulement voir, mais également tenir et essayer un véritable appareil conçu exclusivement avec des technologies Web. De plus, pour la majorité de ces mêmes utilisateurs, cela sera le premier Smartphone qu’ils pourront se permettre d’acheter.

Mais afin que ce projet se réalise dans les meilleures conditions, il nous faut plus de participants, plus de bénévoles, de développeurs, d’ingénieurs, d’étudiants, d’artistes, d’entrepreneurs… Tout le monde est la bienvenue dans cette grande entreprise qu’est la construction du monde que l’on souhaite basé sur cette chose géniale, ouverte, transparente et puissante que l’on appelle le Web.

- Johnathan Nightingale, Vice-Président de Firefox Engineering.