Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Navigateurs : le problème des extensions malicieuses

vendredi 26 janvier 2018

« Ce n’est pas la première fois que nous évoquons les risques d’intrusion potentielle via des extensions ou via l’exécution de codes Javascript dans le navigateur », explique l’éditeur français du navigateur (basé lui-même sur Chromium).

ICEBRG recense quatre menaces d’ampleur : HTTP Request Header « permet aux intrus de cliquer sur des bannières publicitaires à l’insu du propriétaire de l’ordinateu »r ; Nyoogle, Stickies et Lite Bookmarks « semblent être utilisées à des fins comparables : une vaste fraude aux clics opérée via de simples extensions d’apparence anodine ».

UR Browser, basé sur, est disponible sur Android, Windows et macOS, mais pas de version Linux officielle.

Liens :

- ICEBRG, le rapport
- UR Browser, le blog