TOOLinux

Le journal du Libre

Pour la FSFE, Android n’est pas assez libre

mercredi 29 février 2012

"Les utilisateurs sont en droit d’exiger la pleine maîtrise de leurs
appareils mobiles", insiste Torsten Grote, membre de la FSFE et à
l’origine de cette campagne. "Si votre téléphone fonctionne avec des
logiciels libres, c’est vous qui avez la main. S’il fonctionne avec des
logiciels propriétaires, vous remettez votre vie numérique entre les
mains des industriels et développeurs d’applications."

"Si le système d’exploitation Android est en grande partie libre,
beaucoup d’applications, elles, en revanche, ne le sont pas", souligne
Karsten Gerloff, le président de la FSFE. "Les appareils mobiles
contiennent énormément de données personnelles. Grâce à cette campagne,
nous allons non seulement faire prendre conscience aux utilisateurs des
téléphones intelligents et tablettes de l’importance de la notion de
respect de la vie privée et de liberté ; mais aussi leur donner les
moyens de perfectionner leurs appareils."

La campagne "Libérez votre Android !" encourage les utilisateurs à
’contacter les développeurs d’applications propriétaires intéressantes.
Très souvent ces applications sont distribuées gratuitement, ce qui ne
veut pas dire qu’elles sont dotées d’une licence libre. Les réponses et
les objections des développeurs sont recueillies et analysées dans un
wiki.’

- La campagne