TOOLinux

Le journal du Libre

Sur l’état du marché SDS en 2015

jeudi 14 mai 2015

Les résultats de la cinquième étude annuelle « État du marché SDS (Software-Defined Storage) » sont connus.

L’enquête commandée par Datacore explore aussi cette année les niveaux de budget dans des domaines très médiatisés, dont les Big Data, le stockage objet et OpenStack.

De manière inattendue, les résultats indiquent un très faible investissement prévu en 2015 pour ces projets. Un certain degré d’attente peut s’expliquer par différentes déceptions que révèlent les conclusions.

En outre, le rapport de cette année montre plusieurs facteurs opérationnels clés pour déployer une solution SDS. 52 % des répondants pensent qu’une telle solution va prolonger la durée de vie des ressources de stockage existantes et pérenniser leur infrastructure informatique, leur permettant d’adopter facilement de nouvelles technologies.

Près de la moitié des répondants considèrent que la solution va éviter la dépendance à l’égard des fabricants de matériel de stockage et réduire les coûts connexes en favorisant la mise en concurrence.

Sur le plan fonctionnel, ils prévoient qu’elle simplifie la gestion de différents types de stockage en automatisant les opérations fréquentes ou complexes. Il convient de noter l’évolution par rapport aux études antérieures, car ces résultats montrent une forte augmentation dans la reconnaissance des avantages économiques qu’offre une plateforme SDS (investissements réduits), outre la baisse des coûts d’exploitation mentionnée par le passé.

La technologie Flash reste absente dans 28 % des cas et 16 % des répondants déclarent qu’elle n’a pas répondu aux attentes en termes d’accélération des applications. Point intéressant, 21 % affirment que les systèmes hyper-convergents tant vantés n’ont pas fonctionné comme voulu ou ne se sont pas bien intégrés à leur infrastructure.

D’autre part, le stockage SDS et la virtualisation du stockage sont considérés comme prioritaires à présent. 72 % des entreprises investissent de manière importante dans ces technologies en 2015. 81 % prévoient également des niveaux de budget similaires dans des solutions SDS qui seront intégrées aux SAN physiques/virtuels et aux systèmes de stockage convergents.