TOOLinux

Le journal du Libre

Sur l’utilisation d’internet au bureau en Europe

vendredi 10 avril 2015

Editeur français d’une solution de proxy et filtrage de contenus Internet, Olfeo publie les résultats de l’édition 2015 de son étude « Réalité sur l’utilisation d’Internet au bureau » (PDF) en France mais aussi, et pour la première fois cette année en Allemagne, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse.

Un impact économique à ne pas négliger

Les employés passent en moyenne 1h53 par jour sur Internet sur leur lieu de travail. Lorsque l’on additionne les 50 minutes quotidiennes, on constate que cela représente plus de 5 semaines par an passées par un employé à naviguer à des fins personnelles au bureau. D’un point de vue financier, ce coût pour un employé de bureau représente près de 1,2 mois de salaire par an, soit une perte annuelle de 6 656€ pour un employé.

« Les salariés des 5 pays étudiés se connectent à Internet principalement en milieu de journée entre 11h et 15h », précise Alexandre Souillé, président d’Olfeo. « D’autres pics de connexion sont observables en début et fin de journée démontrant que le problème peut parfois s’étaler. Il est donc essentiel de fixer des règles quant à l’utilisation du net et de mettre en place des solutions à la fois à la fois technique et juridique afin de d’encadre les usages ».

Quels contenus sont plébiscités au bureau ?

Au niveau des catégories de sites les plus visitées au bureau le trio de tête est composé des sites d’actualités et médias ; les blogs, les forums, les wikis et portails et enfin les réseaux sociaux.

On peut relever que l’usage d’internet au bureau quel que soit le pays est tourné principalement vers l’information et l’interaction.

Au niveau des sites les plus consultés au bureau (hors moteurs de recherches et applications internes) dans chacun des pays on peut noter que si Facebook arrive en tête des sites les plus visités au bureau dans les 5 pays, on retrouve toujours le même trio de tête avec Youtube et Wikipedia qui arrivent chaque fois en deuxième ou troisième position sur le podium.