Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Corel : le dénouement se précise

mardi 9 janvier 2001

Une décision attendue

Corel Linux vivra ? ou Corel Linux ne vivra plus ? Voilà comment l’on peut résumer la principale interrogation sur la stratégie de croissance de Corel ...

La date choisie pour cette annonce semble symbolique : un semaine exactement avant l’ouverture du salon Linux World New York (le 30 janvier) où Derek J. Burney, le PDG de la société est attendu. Ce qui correspond aussi très exactement à une semaine et un jour de l’ouverture de la LinuxExpo Paris (le 31 janvier au CNIT à La Défense) où René Schmidt, Vice-président de Corel en charge de la division Linux est attendu ...

Longtemps restée vacillante, la situation de Corel devait être clarifiée : l’échec commercial de la suite bureautique WordPerfect Office, le rachat manqué de Borland avaient conduit à la démission de son PDG et fondateur M. Cowpland à la fin du mois d’août 2000.

Rénovation de batiments

Repris en main par Derek J. Burney, précédemment directeur technique, puis PDG par Intérim et enfin PDG confirmé dans ses fonctions par le Conseil d’Administration, Corel devait retrouver une vision claire, et un guide.

Le chantier de rénovation attendu a bien eu lieu. Initié sous la présidence précédente avec un plan de redressement dur (près de 21% du personnel a été licencié, et de nombreux budgets ont été revus à la baisse), ce mouvement de reconstruction doit aujourd’hui pouvoir prendre forme. Le terrain a été déblayé, la situation financière assainie avec l’entrée successive d’un investisseur en capital risque puis de Microsoft à hauteur de 21% du capital (unique pour ce dernier). Les plans dessinés par l’architecte D. Burney seront donc bientôt dévoilés au public.

Pour ce faire, il aura fait appel à un cabinet de conseil extérieur -dont le nom n’a pas été révélé-. Il s’agit probablement de l’une des "big five" du conseil mondial ...

Allégements ?

Il est probable que la nouvelle stratégie de Corel s’appuiera sur deux ou trois piliers de croissance.

Le premier sera sans aucun doute le pilier historique de la société, c’est à dire ce qui à fait son succès : le graphisme, avec CorelDraw ! comme tête de pont.

Le second sera axé, sauf surprise de dernière minute, autour de l’accord de partenariat avec Microsoft et sa stratégie .NET . Cet accord, négocié par Derek J.Burney lui-même à la fin de l’année dernière esquisse déjà une perspective solide : même si Microsoft est aujourd’hui attaqué, le géant de Redmond a les reins solides, et la stratégie .NET reste valable quelle que soit le système d’exploitation support. Il serait donc tout à fait possible -théoriquement- de voire apparaître des applications Linux dans ce cadre, même si ce sera loin d’être à l’ordre du jour ...

Le troisième pilier révélera l’influence réelle de l’entrée au capital de Corel par Microsoft : c’est la stratégie Linux qui est ici en jeu ! Si un abondant ou une vente de la division Linux sont annoncés, il est fort probable que WordPerfect Office disparaisse dans la foulée : échec commercial retantissant sous MS-Windows, le conserver n’aura pas réellement de logique industrielle. Par contre, cette suite office pourrait être le fer de lance de la stratégie Linux de la société, pusisque la suite serait l’une des rares suites commerciales disponibles à la fois sous Linux et sous MS-Windows.

La question concerne aujourd’hui les arbitrages qui auront été faits, à la fois en fonction des moyens financiers disponibles, mais aussi en fonction de l’influence éventuelle de certains invetisseurs.

Liens :

- 
Le site officiel de Corel