Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Dans la hotte, un smartphone sous Linux nommé E2800+

vendredi 17 décembre 2004

Certes, Windows Mobile et Symbian (PalmOS, dans une moindre mesure) occupent aujourd’hui les plus belles places sur le marché des intelliphones (ou "smartphones").

Pourtant, la récente décision prise par DoCoMo de laisser aux constructeurs le choix entre les plateformes Symbian et Linux pour les téléphones mobiles de 3e génération nous invite à considérer le système libre comme un concurrent sérieux aux protagonistes du secteur.

Jusqu’ici l’E2800+ (sous Linux) était réservé aux marchés asiatiques, d’une presque indécente longueur d’avance sur les nôtres en matière de téléphonie mobile et souvent de connectivité aux réseaux télématiques.

Mais les choses évoluent : DJLINUX assure désormais sa commercialisation sur le sol français, et par extension dans toutes les contrées francophones du vieux Continent. L’E2800+ apparaît ainsi comme le téléphone Linux le plus diffusé dans le monde.

Et il impose ! Le modèle actuel (coquille, non sans rappeler certains Motorola et autres Handspring) offre un écran tactile de 2,4 pouces repliable affichant 65 000 couleurs. Compatible avec les réseaux GSM européens et US(900/1800/1900), il dispose d’une connectivité GPRS (pour les réseaux 2,5G).

Une longue liste d’applications vous permettent de gérer vos courriels, vos connexions WAP/WEB, votre agenda et vos documents de productivité.

Les capacités multimédia du E2800+ offre un appareil photo numérique (300 000 pixels seulement), un encodeur/lecteur MP3 (pas d’Ogg, WMA, MP4) et un encodeur vidéo numérique.

Pour gérer vos fichiers multimédia et de productivité, une connectivité SD/MMC permet une extension jusqu’à 1 Go. Un port est disponible sur l’appareil-même : pas besoin, en somme, de soulever la batterie de l’appareil pour ajouter une carte d’extension.

Dommage : le logiciel de synchronisation ne supporte pour l’heure que les seuls Windows XP et 2000. Un logiciel tiers devrait permettre à MacOS X de bénéficier d’un outil de synchronisation. Quant à Linux, il faudra compter sur la communauté opensource pour construire un tel outil... Un rien dommage.

L’E2800+ peut par exemple être commandé en ligne chez Expansys France (expansys.fr) au prix de 520 euros TTC.

  • Djinux.com
  • Illustration :