Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Fermetures de journaux Linux

jeudi 25 janvier 2001

Petit rappel

Linux+ et Maximum Linux étaient deux mensuels.

Linux+ a sorti 10 numéros, et Maximum Linux 6.

Il y a deux mois, on apprenait la fermeture de Linux Pratique, ou plutôt son intégration à Linux-Magazine France ; c’est à présent la fermeture de ces deux mensuels que nous apprenons. Trois magazines linuxiens en moins, et ce en peu de temps, quelle en sont les causes ?

Nous avons demandé à Jean-Philippe Elie (rédacteur en chef de Maximum Linux) et Alexandre Deloy (Rédacteur en chef adjoint de Linux+) pourquoi ils fermaient leurs portes.

Les raisons

Voici le mail reçu de J-P Elie, lorsque nous lui avons demandé si la fermeture de Maximum Linux était une rumeur :


La rumeur est parfaitement fondée, l’annonce officielle ayant été faite aux
journalistes de Maximum Linux hier matin. Seuls des motifs économiques ont
conduit à l’arrêt du titre : on peut par exemple évoquer une masse salariale
importante qui a pesé sur les budgets, des ventes en dents de scie dues à un
lectorat expérimenté encore volatile et à un grand public découvrant à peine
Linux, ainsi que des revenus publicitaires décevants.

Sur le plan des satisfactions, Maximum Linux a montré qu’il était tout à
fait possible de créer un "généraliste Linux". Reste maintenant à trouver le
modèle économique viable.

Alexandre Deloy quant à lui a déclaré que le modèle économique de Linux+ était viable, que l’équilibre financier avait été atteint et que cette fermeture est uniquement dûe au redressement judiciaire de l’éditeur SepCom, qui se recentre sur ses titres qui se vendent le plus [ndlr : PC Magazine et Programmez !].

Toutjours est-il que la presse Linux - spécialiée ou non - se réduit comme peau de chagrin. Public non prêt ? Trop de publications arrivées trop vite ?

Espérons que les publications restantes ne subiront pas le même sort (Linux Magazine France, Planète Linux, Linux Loader, ...)