Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Sur mon bureau, mais sans Applix

mercredi 29 novembre 2000

Quel salut pour ces sociétés qui visent notre bureau ? "Et, à propos, êtes-vous
vraiment certain que votre Linux est déjà prêt pour mon bureau ? "

Le manque de revenus accusé par Corel, la décision d’Adobe d’abandonner le
portage de FrameMaker, la cessation du développement d’Applixware... autant
d’éléments qui sont de nature à inquiéter les spéculateurs les plus optimistes.

« D’ici deux ou trois ans peut-être... », confie R.J. Grandpre (Applix),
« lorsque Linux aura pénétré de manière plus significative le marché des
utilisateurs bureautiques. Alors, peut-être, verrons-nous les utilisateurs
s’habituer à acheter des logiciels plutôt que simplement télécharger des
applications gratuites sous licence GPL. » Rien n’est moins sûr !

Linux est-il donc voué à l’échec pour ces sociétés qui visent notre bureau ?
"Objectif lucre" et Linux du peuple ne semblent pas faire bon ménage. Les
efforts déployés par bon nombre de sociétés (SuSE et Mandrake scindent désormais
les dernières versions de leur distribution en deux pôles distincts : le
"Bureau" et le "Serveur") nous contredisent. Optimiste, le plus haut responsable
de SuSE avance que 30 % des ordinateurs tourneront, dans trois ans à peine,
sous Linux. Un seul regard sur les systèmes qui équipent la plupart des bureaux
des entreprises suffit à nous ramener à la raison. A en croire les analystes du
cercle fermé des Unix libres, Windows n’est plus : vive le roi Linux ! Deux ans
seront-ils suffisants ? Tout cela est peu probable.

ndlr : nous vous invitons à débattre de ce sujet dans les commentaires. Linux
est-il vraiment prêt pour le TRES grand public ?

Liens :
Intégralité de l’article