Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

TROLLTECH : la lumière venue du nord (1)

mercredi 28 mars 2001

La première rencontre entre TOOLINUX.com et TROLLTECH a eu lieu lors de la LinuxExpo au début du mois de février. C’était la première fois que la jeune société parraîssait sur un salon international en dehors de l’Allemagne et des Etats-Unis.

Petits rappels historiques

Fondée en 1994 par Haavard Nord et Eirik Eng, TrollTech a décroché son premier contrat en 1996 avec l’Agence Saptiale Européenne (ESA). La première source de revenus est longtemps restée celle du Conseil, mais aujourd’hui, c’est la commercialisation de ses licences Qt qui prend progressivement le pas.

L’année charnière pour cela a été 1999. En effet, outre la vente des premières licences Qt, 1999 a aussi été l’année des premiers financements. Ainsi TrollTech a pu prendre son envol avec une enveloppe de 8,4 millions de dollars, ses deux principaux actionnaires sont ainsi aujourd’hui les groupes Karnabe Group (également actionnaire de Caldera et Lineo) et Borland. "Hormis l’appui technique, le réseau relationnel de nos actionnaires a considérablement accéléré le développement", nous a confirmé Eirik Eng.

TrollTech comptait 53 employés au mois de février, contre 11 il y a 12 mois de cela. 43 sont en Norvège au siège d’Oslo, 6 à Santa Clara dans la filiale américaine et 4 en Australie. Les employés sont originaires de 14 pays différents, et c’est donc tout naturellement que l’anglais s’est imposé comme la langue de travail.

Une méthode de gestion du personnel à part ...

Pour Eirik Eng, "Il n’y a pas de problèmes de recrutement." "Le plus difficile est de faire venir les gens en Norvège." a-t-il rajouté en souriant. C’est pourquoi, la société utilise donc beaucoup le travail à distance, mais pas sous toutes les conditions ! Seul des projets "autonomes" peuvent ainsi faire l’objet de dérogations en ce sens car, "par expérience, le travail en groupe efficace relève de l’impossible si les personnes ne sont pas sur place : nous limitons donc cette méthode au strict minimum."

La méthode de recrutement quant à elle, est tout aussi particulière. Exit les entretiens d’embauche traditionnel, c’est la qualité du Code Source qui prime ! L’entretien vient tout de même par la suite, mais uniquement pour confirmer la première étape. Les compétence techniques sont en effet le coeur même du savoir de TrollTech.

Par ailleurs, c’est probablement en partie la renommée de Qt dans le monde de l’Open Source qui facilite ce recrutement. "Il est par contre plus délicat de trouver de bon commerciaux" relativise-t-il "Ils sont en fait surtout Norvégiens puisque TrollTech ne dispose pas de ce côté là du même réseau internationnal que sur le plan technique".

Autre originalité de Qt au sein des sociétés informatiques, sa Politique de développement place délibérémment son action sous le signe de la qualité. "Les développeurs sont libres d’améliorer techniquement leur produits. S’ils n’en sont pas satisfaits, ils peuvent recommencer autant de fois qu’ils le jugeront nécéssaire". Une liberté appréciable et appréciée par les développeurs du monde des logiciels libres pour qui la qualité est le premier objectif, avant meême les objectifs commerciaux. Et c’est certainement cette attitude qui permet aujourd’hui à Qt de se développer encore, et de collaborer avec les plus grands acteurs de l’informatique.

Définition : Qt : Bibliothèque de composants graphique

Les liens :

- Le site officiel de TrollTech

- Le site officiel de KDE (basé sur Qt)