TOOLinux

Le journal du Libre

Un film "vert" sous licence libre à Perpignan

vendredi 9 avril 2010

En 2009, une enquête menée à Perpignan par l’association annexe 21 montre que 62% des lycéens n’ont pas entendu parler du grenelle de l’environnement.
L’association a donc décidé de réagir en réalisant un film documentaire au moment où la ville se lance dans des projets "verts" grâce une convention-cadre "Grenelle 2015" signée par Monsieur BORLOO, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer.

De manière pédagogique notamment au travers d’entretiens filmés, ce film s’adresse à tous et montre la complexité du développement durable à une échelle locale. Pour comprendre la problématique et les nombreuses positions, différentes personnalités clés ont accepté de témoigner : des responsables institutionnels, des professionnels, des citoyens...

"L’enquête et le film ont été réalisés bénévolement, c’est-à-dire sans financement public ou privé !" déclare Julien ANDRE, réalisateur du film. "Avec si peu de moyens, nous avons privilégié l’aspect pédagogique pour qu’il soit diffusé dans les lycées, au moins ceux de la région Languedoc-Roussillon... et la diffusion est encouragée par une licence libre qui ne demande pas d’acquérir des droits de diffusion ou de reproduction !"

Depuis 2006, la Région Languedoc-Roussillon encourage les établissements, par une convention "Lycée 21", à développer des projets engagés dans le développement durable. Aujourd’hui dans les Pyrénées-Orientales, 6 lycées ont signé cette charte... alors comment expliquer ces faibles connaissances chez les élèves en matière de développement durable ?

"La région finance des panneaux solaires mais aucune action éducative de fond..." ajoute Julien ANDRE, "Le lycée M. qui ne bénéficie pourtant pas du programme lycée 21 a eu une démarche pertinente, celle du partage d’expérience avec des associations locales pour discuter avec les élèves des enjeux du développement durable... et c’est dans ce même esprit que nous avons souhaité réaliser ce film, c’est-à-dire un film qui raconte la réalité d’ici... c’est un appel à l’éco-citoyenneté !"