TOOLinux

Le journal du Libre

Lighttpd, un serveur Web plus léger

jeudi 2 avril 2009

Il existe pourtant de nombreuses alternatives, parfois méconnues, et présentant, en fonction du contexte, certains avantages par rapport aux deux logiciels fonctionellement plétoriques sus-nommés.

Parmis les alternatives les plus connues, on peut citer NGinx et Lighttpd, objet de ce présent billet.

Lighttpd est un serveur Web léger, dont l’objectif est de maintenir un rapport fonctionnalités/performances optimal. Il fait partie du top 5 des serveurs Web, étant utilisé par plus de 3 millions de sites, cette liste incluant :

Il supporte la plupart des langages de script comme PHP, Perl, Python ou encore Ruby au travers d’une interface FastCGI, et sans avoir la diversité modulaire d’un Apache, possède également des modules pour la plupart des besoins courants :

  • Support SSL/TLS
  • Server Side Include
  • Webdav
  • Rewrite
  • HTTP compression
  • Authentification

Il est à noter qu’à la différence d’Apache, la gestion des droits via HTACCESS n’est pas supportée, étant jugée par les développeurs trop couteux en terme de charge. Une implémentation non officielle est néanmoins disponible sous la forme d’un module.

S’il ne convient pas à tous les besoins, dans de nombreux cas, Lighttpd (prononcer “lighty”), présente une facilité de configuration évidente, la syntaxe de cette configuration étant moins hétérogène et spécifique que celle d’un Apache, et des performances accrues, comme le montrent de nombreuses études sur Internet.

Il est extrêmement performant pour gérer du Web statique et est de fait un produit de choix pour les besoins suivants :

  • Serveur de fichiers HTTP
  • Serveur d’images

Enfin, son emprunte mémoire étant faible, et sa gestion du CPU très évoluée, c’est un excellent outil de remplacement pour une machine de faible puissance saturée par un Apache un peu trop gourmand.

Voici quelques études comparatives sur les performances relatives de Lighttpd par rapport à Apache :

08000Linux