TOOLinux

Le journal du Libre

Mandriva à vendre ? Linagora confirme son intérêt, sans commentaire.

samedi 8 mai 2010

Les efforts de diversification n’auront pas conduit Mandriva au succès. Désormais, un repreneur est recherché : l’éditeur ne s’en cache plus. Un procès verbal datant de mars dernier s’est retrouvé cette semaine copié/collé sur la toile, notamment sur les forums de Boursorama. Et il est explicite : "La position de cash restante permettra de régler les salaires nets à la fin du mois, ainsi que les dépenses de consultants et le "funding" mensuel de la filiale brésilienne. (...) La situation transitoire que connaît Mandriva actuellement conduit à réfléchir à la mise en place d’un système permettant de maintenir le niveau d’implication des "hommes clés" de Mandriva afin que les négociations en cours qui permettraient d’assurer la pérennité du groupe aboutissent."

Deux noms sont cités pour la reprise. D’un côté, Lightapps. La société anglaise a "renouvelé son intérêt pour l’acquisition de Mandriva." Mais un autre scénario est également à l’étude, celui d’une reprise par un acteur français de poids dans le secteur, le groupe Linagora : "Suite à notre entrevue avec les représentants de Linagora dans les locaux de E&Y le 26/02/2010, les échanges se poursuivent et un nouveau rendez vous a été pris le 31/03/2010."

Linagora confirme avoir entamé des négociations avec Mandriva, étant "à la recherche de toutes les opportunités pour développer et renforcer sa position." Le PDG du groupe, Alexandre Zapolsky, cité dans le procès-verbal (lequel aurait visiblement dû rester secret), confirme que "des discussions sont en cours pour étudier le rachat d’une partie des actifs de la société." Il poursuit : "Ces discussions étant en cours, la société LINAGORA ne peut pas fournir plus de précisions sur ce que pourait être le résultat de ces négociations." Pas de précision à ce stade sur les activités qui intéressent l’ex-SSII devenue éditeur opensource : "LINAGORA ne souhaite pas apporter d’autres commentaires."