Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

"Financements innovants pour la création à l’ère du numérique", le 20 juin à Paris

vendredi 4 juin 2010

Au moment où la loi instaurant Hadopi entre en application, la SARD
(Société d’acceptation et de redistribution des dons) dresse le panorama
des financements innovants permettant de donner un modèle économique
fondé sur l’accès à la création sans compromettre la liberté des
internautes.

Pour la première fois, le 20 juin, à Paris, sept projets et expériences :

– Yooook, Moozar, la SARD, MCN, Shagaï, Ulule et Kachingle – seront
présentés et débattus par leurs fondateurs en présence de sociétés de
gestion collective, de fédérations d’auteurs et d’associations fédérant
des internautes ou consommateurs.

- Kachingle est la solution de paiement volontaire qui permet aux
internautes de soutenir financièrement les blogueurs et sites de contenu
en ligne qu’ils apprécient le plus. D’une grande simplicité
d’utilisation, Kachingle a déjà été adopté par plusieurs centaines de
sites, en particulier en Allemagne et en Autriche.

- MCN est projet de plateforme de mécénat en ligne créée pour permettre
aux internautes de soutenir l’information sur Internet, qu’elle
provienne de sites de presse ou de blogs.

- MooZar suscite et collecte des Indemnités pour le compte des Artistes
et de leurs Ayants-Droit : 95% de reproductions non autorisées, 60% des
internautes prêt à indemniser pour les fichiers reproduits sans
autorisation.

- la SARD (Société d’Acceptation et de Répartition des Dons) est ouverte
aux artistes, auteurs et créateurs de toutes nationalités. Elle a pour
objet de favoriser le libre accès à la culture, grâce à un système de
financement par le don.

- SHAGAÏ est un projet artistique, une plateforme de mécénat en ligne
qui s’intéresse au départ à des œuvres non numérisables, invisibles sur
le net. Elle focalise les regards sur le travail de l’œuvre en cours et
convoque toutes les ressources du net pour leur donner les moyens
d’exister.

- Ulule est un service de micro-financement communautaire qui s’adresse
à tous et qui promeut un type de relation différent entre les porteurs
de projets et leurs soutiens, sans notion d’investissement ni de
co-production.

- Yooook met à dispositions des auteurs les outils qui leur permettent
d’établir – pour chacune de leurs créations – l’équilibre idéal entre
technologie, financement, droit d’auteur et droit du public.

Ces sept approches couvrent différents champs – le don, l’indemnisation,
l’appel à contribution, l’économie participative – et différentes
disciplines – art plastique, cinéma, journalisme, photographie, musique
et littérature.

Prenant le contre-pied des évolutions législatives actuelles, elles ont
en commun la recherche d’un nouvel équilibre entre le public, les
artistes et les nouveaux auxiliaires de la création. Privilégiant
l’accès libre à la culture, à l’art et à l’information, elles proposent
de redonner une valeur au don, de profiter entièrement de l’Internet et
du numérique, rendant ainsi participatif un système qui cantonne encore
le public à un rôle de consommateur.

Trois tables rondes de deux heures seront organisées le dimanche 20 juin
à partir de 14 h à la Mairie du IIe arrondissement (8, rue de la Banque
75002 PARIS), dans le cadre de la Journée Libre accès :

- Libre accès à l’ère numérique : Financement de la création, les
initiatives actuelles

Invités : Yooook, Moozar, SARD, MCN, Shagaï, Kachingle, Ulule
Animation : Jérémie Nestel (Libre Accès)

- Gestion des droits à l’ère numérique : l’évolution telle qu’elle est
imaginée par les auteurs et leurs ayants droit

Invités : SACEM, ADAMI, SAIF, SCAM, Creative Commons, CGT du
spectacle, SPIIL.

Animation : Me Gilles Vercken

- Être public à l’ère numérique : point de vue du public et des
fournisseurs d’accès

Invités : Copyleft attitude, UFC que choisir, LQDN, Free, FDN,
Framasoft, Orange, Synesthesie

Animation : Joan Paulo Branco

Lien : sard-info.org