TOOLinux

Le journal du Libre

Rodolphe Belmer prendra la direction d’Atos en janvier 2022

vendredi 22 octobre 2021

L’année 2021 n’a pas été simple pour le groupe français. Le conseil d’administration vient d’accepter la démission d’Elie Girard et de nommer Rodolphe Belmer aux fonctions de Directeur Général.

Atos a lancé depuis deux ans un vaste programme de croissance et de transformation, mais il tarde à porter ses fruits. Conséquence : Elie Girard a dû présenter sa démission cette semaine, après avoir été mis sous forte pression ces derniers mois. Le successeur de Thierry Breton paie aujourd’hui le manque de rapidité dans la mise en œuvre de son plan de transformation numérique d’Atos.

Contrairement à d’autres acteurs du domaine, Atos a tardé à prendre le virage du Cloud et s’est ainsi retrouvé dans une position délicate lors de l’avènement de la pandémie. Autre sujet de friction : le projet (avorté) de rachat de l’américain DXC, valorisé à près de 8,5 milliards d’euros, lui-même en pleine restructuration.

Le Conseil d’Administration d’Atos, réuni ce 20 octobre, a donc nommé son remplaçant, Rodolphe Belmer, aux fonctions de Directeur Général et l’a coopté en tant qu’Administrateur. "Sa prise de fonction interviendra au plus tard le 20 janvier 2022", précise le communiqué officiel. Dans l’attente, Pierre Barnabé et Adrian Gregory sont nommés co-Directeurs Généraux jusqu’à la prise de fonction. Rodolphe Belmer quitte Eutelsat, entreprise qu’il dirige depuis 2016. Il doit apporter à Atos un "nouveau souffle", dans le domaine du Cloud.

Récemment, Atos annonçait le lancement d’une offre de données souveraines. Outre un partenariat avec Microsoft, l’entreprise peut déployer son "Managed Detection and Response" natif sur des clouds locaux pour répondre aux exigences de souveraineté des données dans le monde entier.